Le coroner dévoile son rapport sur le décès du producteur agricole Yvan Labrie


Publié le 14 juin 2017

Les pompiers étaient parvenus à soulever la plaque de métal.

©TC Media

Le coroner Pierre Brochu dévoile son rapport d’investigation concernant le décès du producteur agricole Yvan Labrie, de Sainte-Rita, qui conclut à une mort accidentelle à la suite de complications d’un accident de travail à la ferme survenu le 13 mars 2016.

M. Labrie a subi des traumatismes aux deux jambes « crush syndrome». Son décès est survenu le 31 mars à l’Hôpital Enfant-Jésus de Québec. « Vers 15 h 30, le 12 mars 2016, Yvan Labrie parle au téléphone avec son frère, lui expliquant qu’il devait travailler sur le récureur à purin car il était gelé près de la sortie de l’étable. Il lui dit également qu’il devait lever la plaque de métal pour aller voir si le purin bloquait à cet endroit. C’est un ami de M. Labrie qui lui rendait visite le 15 mars vers 20 h 30 qui l’a découvert dans sa grange coincé par une plaque de métal. « Il était assis dos au mur avec la plaque de métal au niveau de la taille qui le retenait sur le mur. Il était un peu confus, mais conscient. On a demandé de l’aide immédiatement pour le dégager de sa position et il a été transporté au Centre hospitalier régional du Grand-Portage à Rivière-du-Loup où il a reçu les premiers soins pour être ensuite transféré à l’Hôpital l’Enfant-Jésus», relate le Dr Brochu.

M. Labrie était coincé dans cette position depuis 9 h 30, le 13 mars. « Son état de santé était extrêmement sérieux. Il a présenté plusieurs complications. On a dû procéder à l’amputation des membres inférieurs. Il a présenté une rhabdomyolise ainsi qu’une insuffisance rénale. On a dû procéder à une dialyse. Il a eu plusieurs transfusions et complications. En accord avec la famille, le 31 mars, il a été mis en soins de confort et il est décédé à 22 h 11 le même jour», précise le coroner.

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail a été avisée pour cet accident, mais M. Labrie n’était pas couvert étant un employé non enregistré.