Sections

Tommy Fabre doit subir une deuxième évaluation psychiatrique


Publié le 12 octobre 2017

Le véhicule impliqué dans la poursuite.

©Photo gracieuseté

Tommy Fabre, 25 ans, de Rimouski, qui fait face à plusieurs chefs d’accusation relativement à une poursuite policière, a été envoyé pour une seconde évaluation psychiatrique visant à déterminer son état mental au moment des faits.

Il était de retour en Cour le 3 octobre dernier après une première évaluation psychologique de cinq jours afin de déterminer de son aptitude à comparaître et de sa responsabilité criminelle. Son retour devant le tribunal est prévu pour le 6 novembre, ou avant si l’examen est compété.

Pour le moment, Tommy Fabre est accusé de conduite dangereuse, délit de fuite, entrave au travail des policiers et voies de fait sur un policier.

« Vers 7 h ce matin (28 septembre) , nous avons reçu des appels de citoyens concernant un automobiliste effectuant des manœuvres dangereuses alors qu’il circulait en direction Est sur l’autoroute 20 à Mont-Joli. Rapidement, le véhicule a été localisé par les policiers du poste de la MRC de la Mitis. Le conducteur a refusé de s’immobiliser. Une poursuite s’est alors amorcée dans le secteur du carrefour giratoire, puis de l’aéroport de Mont-Joli pour ensuite se poursuivre sur le Chemin Perreault, pour se terminer sur la route 132 à Grand-Métis. Le conducteur s’est alors dirigé volontairement dans un fossé. Il a tenté de prendre la fuite à pied, mais il a rapidement été maîtrisé et arrêté par les policiers », rapportait le sergent de la SQ Claude Doiron.

Le conducteur, qui était seul à bord de son véhicule, a été amené à l’hôpital de Mont-Joli pour subir des examens. Il semblait fortement intoxiqué. L’homme était au volant d’un véhicule rapporté volé.

À noter qu’il n’y a pas eu d’impact avec d’autres véhicules. Les policiers des postes de Rimouski-Neigette et de la Matanie ont été appelés en renfort. Des tapis à clous ont été utilisés.