Sections

Rolland Lévesque connaîtra la date de son procès le 6 juin


Publié le 18 avril 2017

Des comprimés de méthamphétamine.

©TC Media – Archives

JUSTICE. Nouveau report dans la cause de Rolland Lévesque, 67 ans, de Mont-Joli, accusé de possession de stupéfiants et de possession dans le but d’en faire le trafic.

L'homme de 67 ans connaîtra la date de son procès le 6 juin au palais de justice de Mont-Joli. Cette étape était prévue aujourd'hui (18 avril), mais elle a été reportée une nouvelle fois.

Rolland Lévesque a été arrêté avec sa conjointe de l’époque, Monique Girard, 71 ans, le 3 mars 2016, à la suite d'une perquisition menée dans une résidence de la rue Caron, à Mont-Joli. « À la suite d’informations reçues du public, les policiers se sont rendus dans une résidence de la rue Caron, où ils ont fait la découverte de près de 9 000 comprimés de méthamphétamine. En plus de ces comprimés, les policiers ont saisi un montant d’argent comptant et un véhicule, en tant que bien infractionnel », expliquait alors Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Dans l'attente des procédures, Rolland Lévesque demeure en liberté. Il doit toutefois respecter plusieurs conditions, dont  se trouver au domicile de sa fille à Mont-Joli, entre  22 h et 6 h. Il doit se rapporter une fois par semaine au poste de la Sûreté du Québec. Il lui est interdit d'avoir des contacts avec des gens ayant un casier judiciaire. Il lui est interdit de se trouver dans des bars, de posséder des stupéfiants ainsi que des armes à feu.

Monique Girard a plaidé coupable à des accusations de trafic de stupéfiants, le 30 janvier au palais de justice de Rimouski. Elle a reçu une sentence de trois ans de probation durant lesquels elle devra garder la paix, garder une bonne conduite, et ne devra pas communiquer avec Rolland Lévesque sauf par l’intermédiaire d’un tiers pour récupérer ses biens personnels.