Sections

Meurtre à La Pocatière : Denis Picard voit encore son dossier reporté à la même étape


Publié le 8 septembre 2017

Le Palais de justice de Rivière-du-Loup.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Formellement accusé de meurtre au deuxième degré, Denis Picard, 54 ans, de La Pocatière, était de retour en Cour ce vendredi à Rivière-du-Loup pour voir son dossier être reporté à nouveau à la même étape, soit celle de fixer une date de procès.

L’homme est aussi accusé de deux bris de probation. Il demeure détenu jusqu’à son retour devant le tribunal prévu le 23 octobre avec la présence physique obligatoire de son avocat, Me Jean Petit, qui ne s’est pas présenté depuis le mois de juin dans cette cause.

L’accusation est en lien avec la mort de Collette Émond, 75 ans, de La Pocatière victime d’une agression le 5 juin à 16 h 45. L’homme a été arrêté dans une résidence de la 8e avenue à La Pocatière en fin de journée. Il a été interrogé toute la nuit par les enquêteurs du Service des enquêtes sur les crimes contre la personne (SECP) de la SQ qui ont pris la responsabilité de l’enquête.

L’accusé et la victime ne sont pas de la même famille, mais il semble qu’ils se connaissaient. « Les policiers ont été appelés peu avant 16 h 30 en lien avec une agression dans une résidence de la 8e avenue Mailloux à La Pocatière. Une femme de 75 ans a été retrouvée sans vie. L’arme utilisée serait un objet contondant », rapportait le sergent de la SQ, Claude Denis, dans les heures suivants les événements.