Fermeture des Directions régionales du MIDI

La centralisation et l'abandon des régions se poursuivent

Publié le 24 octobre 2014

Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre

©(Photo TC Media – Archives)

Le député de Bourget et porte‑parole de l'opposition officielle en matière d'immigration, Maka Kotto, et le député de Gaspé et porte‑parole en matière de développement des régions, Gaétan Lelièvre, dénoncent le fait que le gouvernement libéral poursuive son œuvre de centralisation.

Il a en effet annoncé la fermeture des directions régionales du ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI) situées à Québec, à Trois-Rivières, à Gatineau et à Sherbrooke.

« Comment s'assurer d'une intégration optimale des immigrants dans nos régions lorsqu'on coupe les ressources qui y sont consacrées? Ce véritable démantèlement brise le lien entre le ministère, les communautés et les organismes. On ne peut prétendre qu'il n'y aura pas d'impacts sur les services. L'intégration des nouveaux arrivants à Québec, à Trois-Rivières, à Sherbrooke et à Gatineau est tout aussi essentielle qu'elle l'est à Montréal », a déclaré Maka Kotto.

Le député de Gaspé indique de son côté que les régions perdent une fois encore des outils et des ressources nécessaires à leur développement. Cette baisse des services de proximité s'ajoute à de nombreux autres exemples de coupes libérales affectant les régions du Québec.

De plus, qu'adviendra-t-il des montants découlant des ententes spécifiques régionales en matière d'immigration? Des ressources étaient en effet octroyées à des organismes régionaux, notamment les CRÉ, les CLD et les MRC. Au rythme où vont les coupes libérales, le Parti Québécois se demande s'il restera des organismes pour recevoir ces sommes.

« Les libéraux continuent dans la même logique; ils prétendent savoir mieux que les gens sur le terrain ce qu'il faut faire. Ils se construisent une tour d'ivoire, de laquelle les citoyens sont exclus. La centralisation et le contrôle de l'État, opérations effectuées sous le masque de l'austérité, font mal au développement des régions, non seulement sur le plan économique, mais aussi sur le plan social. Cette perte d'expertise de la fonction publique, une réalité qui touche d'ailleurs plusieurs domaines, n'aidera certainement en rien l'intégration des nouveaux arrivants dans nos régions », a ajouté Gaétan Lelièvre.