Ambassadeur et amant du baseball jusqu'à la fin

Pierre Michaud pierre.michaud@tc.tc
Publié le 29 septembre 2016

Albéric « Nick » Pineau

©Photo gracieuseté Funérarium JB

L'auteur et ancien président de la Ligue de baseball senior du Bas-Saint-Laurent, Alain Dumas, rend hommage à l'ancien receveur Albéric « Nick » Pineau, de Rimouski, dont les funérailles ont lieu ce samedi.

« Albéric Pineau était un joueur complet, mais d'abord un excellent frappeur. Sa moyenne se situait autour de .300. En plus de se donner à 100 % sur le terrain, il aimait aussi dérider la foule, voire montrer qu'il ne se laissait pas intimider en terrain hostile. Je sais qu'il est déjà allé jusqu'à escalader le grillage situé derrière le marbre pour provoquer les partisans de l'autre équipe. C'était aussi le meilleur frappeur de la Ligue contre le lanceur étoile de Cabano, Ronnie Leblanc. Nick, Dieu ait son âme, était assez fantasque qu'il s'était fait faire un « t-shirt » où c'était écrit en toutes lettres: il avait fait recopier un article de journal qui vantait sa domination face à Ronnie », raconte Alain Dumas, auteur du livre « Sans point ni couture ».

Albéric Pineau a été au cœur d'une très importante transaction qui aura probablement permis la survie du circuit régional senior, en 1962. Le pilote Gilles Daigneault, des Tigres de Rimouski, fut invité à faire des concessions (NDLR: pour équilibrer les forces dans le circuit régional senior) en cédant Wilson Janelle, Nick Pineau, Roland Landry et Gérald Giguère aux Lions de Trois-Pistoles. Les Lions de Trois-Pistoles causèrent ensuite la plus grande surprise de la saison en éliminant le Rimouski par quatre victoires et deux défaites.

 

Victoire de 16-0

 

« La saison précédente, Rimouski avait battu Cabano 16-0 dans le dernier match. On comprend donc qu'il était important de mieux équilibrer les forces. La Ligue était pratiquement d'un calibre comparable, à l'époque. Je dirais que les lanceurs étaient alors dominants, peut-être plus qu'aujourd'hui. Par contre, les joueurs étaient moins bons en défensive. On n'apprenait pas la base du jeu défensif aux jeunes, dans ce temps-là. J'aimerais ajouter un point très important: même après avoir cessé d'être un joueur actif, M. Pineau est demeuré un grand passionné de baseball. Il assistait à toutes les rencontres à Rimouski et je l'ai même rencontré à la toute dernière partie de la saison », conclut M. Dumas.

 Albéric  Pineau est décédé le 21 septembre dernier. Ses funérailles auront lieu samedi. La famille recevra les condoléances à compter de 9 h au Centre funéraire Simplicité, 91, rue Sainte-Thérèse à Rimouski. Les funérailles de M. Pineau seront célébrées en l'église de Saint-Robert le même jour, à 10 h 30, et de là aux Jardins commémoratifs Saint-Germain du secteur Nazareth.