Beausoleil veut rapidement remplacer Andrew Picco

Réal-Jean Couture redaction_rimouski@tc.tc
Publié le 17 octobre 2016

Il manque de l'expérience à la ligne bleue, avec aucun 20 ans et un seul 19 ans. Serge Beausoleil (photo) veut y remédier rapidement.

©Photo TC Media - Stéphane Fournier

TRANSACTION. « Andrew Picco a quitté l’équipe aujourd’hui (dimanche). Nous avons eu une bonne discussion hier et aujourd’hui, on a décidé d’aller dans le sens qu’il voulait, à savoir de vraiment tenter sa chance ailleurs, d’essayer de jouer dans un calibre inférieur. Il fallait respecter sa décision. »

C’est ainsi que le directeur général de l’Océanic de Rimouski a accusé le coup, voyant sa défensive ne compter qu’un joueur de 19 ans – Simon Bourque, au niveau de haute expérience. « On a beaucoup aimé Andrew, c’était un gars très apprécié dans le vestiaire, mais en même temps, je pense que les récents événements font que sa passion est possiblement moins là. Il a tout de même manifesté le désir de jouer plus près de chez lui. On va voir si on peut l’accommoder. »

Beausoleil ne nie pas que son accident l’été dernier soit dans les facteurs à retenir pour expliquer cette décision très inattendue de la part de l’équipe. Il était du top 4 à la ligne bleue des siens, une fois complètement rétabli.

« Je pense que le principal point à retenir est une question de rôle et de passion. C’est sa 4e année avec nous et c’est un gars qui veut mordre dans la vie. Quant au hockey, il n’est pas au sommet actuellement, n’est pas au niveau où il voudrait l’être. On est très très patient avec lui. Il doit être important pour nous. J’ai un très grand respect pour Andrew qui pouvait accepter difficilement d’avoir moins de temps de glace, vu sa condition. »

TRANSACTION EN VUE

Le Nic en chef, avant même que la question lui soit posée, annonce que l’équipe bougera dans les prochains jours, prochaines heures. « Au moment où on se parle, c’est une décision (départ de Picco) qui a été prise et on aura des développements cette semaine pour le remplacer. »

Est-ce que cela ouvre une porte plus grande aux jeunes recrues de la défensive à avoir plus de glace pour une formation plus rapide ? « On étire un peu l’élastique et je pense que ça va prendre du renfort de ce côté-là. Nos jeunes font bien, progressent bien, mais ils sont dans la chaise où ils doivent être pour progresser. »

« Il faut éviter de les mettre dans des situations périlleuses, qu’ils culbutent et qu’ils ne s’en remettent pas au niveau de la confiance. Leur progression est stable, ils progressent, travaillent très fort. Je pense qu’il faut garder ça comme ça. On a des plans A, B et C déjà et cela va se concrétiser en début de semaine. »

Sauf que le A, touchera les 20 ans, ou les européens, les seuls qui peuvent être au niveau des transactions d’ici la mi-décembre. Est-ce que cela ne limite pas l’Océanic dans sa recherche de renfort ? « Je ne crois pas que cette lecture soit à ce point » de conclure Beausoleil qui, manifestement, est au travail pour trouver un défenseur d’expérience.

L’Océanic a encore 26 matchs à jouer avant la pause des fêtes, et de la dernière période des transactions, cette saison, à moins qu’il touche à un de ses 20 ans pour un autre 20 ans, à un ou des choix de repêchage, ou un de ses deux euros. Cette dernière possibilité est pour le moins à oublier.