Montcalm le doyen, Denis la surprise

Jonathan Habashi jonathan.habashi@tc.tc
Publié le 14 décembre 2016

Dylan Montcalm

©Photo TC Media - Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Dylan Montcalm en est déjà à son dernier tour de piste dans la LHJMQ. À 20 ans, l'attaquant drummondvillois veut finir sa carrière sur une bonne note tout en tendant le flambeau à ses jeunes coéquipiers de l'Océanic, dont le produit local Louis-Philippe Denis.

« J'essaie d'en profiter. Je sais que ça fait cliché de dire ça, mais c'est rendu à 20 ans qu'on s'aperçoit que le temps passe vite. Je vis donc au jour le jour et je savoure chaque moment. Par exemple, je jouais à Drummondville pour l'une des dernières fois (le 4 décembre). C'était motivant et j'ai amené beaucoup d'énergie sur la glace », a lancé Montcalm après la victoire des siens sur les Voltigeurs, dimanche.

« Comme on disputait un troisième match en trois soirs, on avait besoin d'un effort collectif pour gagner, a-t-il ajouté. Tout le monde a fait sa part. »

Ayant entrepris un virage jeunesse l'an dernier, l'Océanic connaît des hauts et des bas jusqu'ici cette saison. « Il y a beaucoup de jeunes dans notre équipe. On est seulement trois 20 ans, alors on a un rôle important à jouer. Pour ma part, je veux être un exemple en donnant le meilleur de moi-même à tous les jours », a laissé entendre Montcalm.

Insatisfait de son utilisation, Montcalm a pris la décision la plus importante de sa carrière en quittant les Voltigeurs il y a près de deux ans. Après un détour dans l'organisation des Cougars de Lennoxville, il a éclot offensivement la saison dernière à Rimouski.

« Ce n'est jamais facile de prendre une décision comme celle-là, surtout que je viens d'ici. Avec du recul, j'ai fait le bon choix. J'ai retrouvé ma confiance dans le junior AAA. Et je cadre mieux chez l'Océanic », a confié le centre de 6 pieds, 2 pouces et 185 livres.

Auteur de 34 points (6-28) en 29 parties, Montcalm fait partie des 20 meilleurs pointeurs du circuit Courteau cette saison. S'il ne parvient pas à faire le saut chez les professionnels, le Drummondvillois entend se joindre au réseau universitaire la saison prochaine. Un recruteur des Redmen de l'Université McGill l'attendait d'ailleurs à sa sortie du vestiaire, à sa dernière visite à Drummondville.

« Montcalm est l'un de nos leaders. Sa qualité principale, c'est qu'il veut gagner à tout prix. Il compétitionne chaque soir. C'est un travailleur acharné », a lancé l'entraîneur-chef et directeur général de l'Océanic, Serge Beausoleil.

Denis ne dérougit pas

De son côté, Louis-Philippe Denis fait écarquiller bien des yeux à sa première saison dans la LHJMQ. Simple joueur invité au camp de l'Océanic, l'attaquant de 18 ans a percé l'alignement à la surprise générale.

« Quand Louis-Philippe est arrivé au camp, je ne le connaissais pas du tout. Je ne l'ai même pas habillé pour le premier match, mais il a attiré mon attention dans le deuxième. Dans le troisième, il a été nommé le joueur du match! Il n'a pas dérougi depuis », a raconté Serge Beausoleil.

Originaire de Saint-Hyacinthe, Denis a disputé les deux dernières saisons dans l'uniforme des Sénateurs du Collège Saint-Bernard de Drummondville, dans la LHPS. L'ailier de 5 pieds, 11 pouces et 176 livres revendique 8 points (3-5) en 27 joutes avec l'Océanic.

« C'est un gars très combatif, qui joue toujours avec la pédale au plancher. Il travaille sans relâche pour aider ses coéquipiers. Et en dehors de la glace, son attitude est hors pair », a souligné Beausoleil.

« Louis-Philippe a une éthique de travail impeccable, a renchéri Dylan Montcalm. Il amène beaucoup d'énergie sur la glace. Il possède un beau potentiel. Je suis convaincu qu'il va occuper un rôle important dans l'équipe au cours des prochaines saisons. »