Chiffres intéressants en vue du week-end #25

Collaboration LHJMQ – Denis Demers

Publié le 18 mars 2017

©Gracieuseté - LHJMQ

Bien malin qui peut prédire avec certitude le classement général final qui prévaudra ce samedi soir prochain à 19h00. Les affrontements de la 1ère ronde en dépendent. D’autre part, à qui reviendra le titre de champion pointeur : Abramov ou Boland (101 points chacun | PHOTOS)? Mais n’oubliez pas François Beauchemin qui n’a que 5 points de retard sur les meneurs actuels!

CLASSEMENT GÉNÉRAL EN VUE DES SÉRIES

  • Aucune série confirmée – qui l’eût cru! Après 66 des 68 parties de chaque équipe, aucun affrontement n’est encore confirmé pour la 1ère ronde éliminatoire, tellement le classement est serré, plusieurs équipes étant toujours nez-à-nez en terme de points.
  • Critères de bris d’égalité – Pour définir le rang d’une équipe au classement général s’il y a égalité en terme de points, nous allons vérifier en premier lieu le nombre de victoires (en excluant celles en fusillade). Si c’est toujours égal, il faudra vérifier l’écart entre les buts pour et les buts contre, le meilleur différentiel assurant la position la plus élevée. Et si l’égalité persistait, la formation ayant marqué le plus de buts obtiendrait alors l’avantage.
  • Positions assurées – avec 2 matchs à jouer, il n’y a que 7 places confirmées au classement de la LHJMQ. Moncton est, entre autres, assuré de la dernière place (18e). Les rangs 1-2-3-4-5-9-18 sont les seuls sièges qui seront toujours occupés par la même équipe samedi soir.
  • À domicile – les 8 formations qui amorceront les séries éliminatoires dans leur aréna sont connues : Saint John, Rouyn-Noranda et Shawinigan occupent officiellement les positions 1, 2 et 3 en tant que champions de division. On retrouve par la suite aux 4e et 5e positions Charlottetown et Blainville-Boisbriand. Les échelons 6, 7 et 8 assurent aux équipes d’Acadie-Bathurst, Chicoutimi et Cap-Breton d’amorcer les séries devant leur public.
  • Calendrier de la 1ère ronde – Au fur et à mesure que les discussions entre les équipes et la Ligue seront conclues, nous vous divulguerons les calendriers de chaque série via le site web de la LHJMQ et nos médias sociaux. Dès samedi en début de soirée, soyez aux aguets chers partisans. Au plus tard d’ici dimanche soir, l’intégralité du calendrier du 1er tour éliminatoire devrait être connu.

Matchs à venir d’ici la fin du calendrier 2016-17 de la LHJMQ

Vendredi 17 mars

Saint John 3 Charlottetown 6

Cape Breton 3 Halifax 2 (pro)

Acadie-Bathurst 8 Moncton 2

Val-d’Or 2 Victoriaville 3

Rouyn-Noranda 2 Blainville-Boisbriand 3

Baie-Comeau 1 Chicoutimi 3

Drummondville 1 Gatineau 5

Québec 2 Rimouski 1 (fus)

Sherbrooke 2 Shawinigan 7

Samedi 18 mars

Acadie-Bathurst @ Charlottetown – 15h (HAA)

Rimouski @ Drummondville – 15h (HAE)

Saint John @ Halifax – 16h (HAA)

Cape Breton @ Moncton – 16h (HAA)

Sherbrooke @ Québec – 15h (HAE)

Chicoutimi @ Baie-Comeau – 16h (HAE)

Blainville-Boisbriand @ Gatineau – 16h (HAE)

Val-d’Or @ Shawinigan – 16h (HAE)

Rouyn-Noranda @ Victoriaville – 16h (HAE)

TROPHÉES/HONNEURS À L’ENJEU CE WEEK-END

Trophée Jean-Rougeau – il est remis à l’équipe championne du calendrier régulier. Les Sea Dogs de Saint John se sont assurés le titre mercredi, le 4e championnat de leur histoire.

Champions de division : ces titres assurent les positions 1, 2 et 3 pour la durée complète des séries. Donc, Saint John est champion dans les Maritimes, Rouyn-Noranda l’est lui aussi dans l’Ouest, alors que Shawinigan a assuré son titre avec une avance de 8 points sur Chicoutimi.

Trophée Jean-Béliveau – il est remis annuellement au champion pointeur de la LHJMQ. S’il devait y avoir égalité au chapitre des points, le titre irait à celui qui aura marqué le plus de buts, sinon à celui qui aura maintenu la meilleure moyenne de points par rencontre ou l’équivalent de celui qui a disputé le moins de match).

En avance : Vitalii Abramov (101 points, 46 buts, et seulement 64 parties)

Prétendants : Tyler Boland (101 points, 46 buts, et 66 parties) et François Beauchemin (96 points, 44 buts, 67 parties)

#

JOUEUR

EQ

PJ

B

A

PTS

1

Abramov, Vitalii

Gat

64

46

55

101

2

Boland, Tyler

Rim

66

46

55

101

3

Beauchemin, François

Cha

67

44

52

96

4

Highmore, Matthew

SNB

64

34

55

89

5

Goulet, Alexandre

Vic

66

39

49

88

6

Chlapik, Filip

Cha

55

33

55

88

7

Fiore, Giovanni

Cap

59

50

37

87

8

Boivin, Christophe

Bat

66

41

45

86

9

* Hischier, Nico

Hal

55

38

47

85

10

Fortier, Maxime

Hal

66

31

54

85

11

Waked, Antoine

Rou

65

39

41

80

12

Joseph, Mathieu

SNB

54

36

44

80

13

Roy, Nicolas

Chi

51

36

43

79

14

Smallman, Spencer

SNB

60

30

49

79

15

Beaudin, Jean-Christophe

Rou

63

29

50

79

16

Barré-Boulet, Alex

BLB

63

28

50

78

17

Ratelle, Joey

Chi

60

41

35

76

18

Montcalm, Dylan

Rim

60

16

60

76

19

Yan, Dennis

Sha

63

45

28

73

20

Girard, Samuel

Sha

58

8

64

72

Trophée Jacques-Plante – gardien ayant maintenu la meilleure moyenne de buts alloués, en considérant que le portier aura participé à au moins à 40% des minutes de son équipe (1632 minutes).

En avance : Francis Leclerc (2,31)

Toujours prétendant: Samuel Montembeault (2,42)

#

GARDIEN

EQ

PJ

MIN

MOY

%ARR

BL

V

D

DP

DF

1

* Leclerc, Francis

BLB

30

1663:59:00

2.31

0.908

4

15

8

2

2

2

Montembeault, Samuel

BLB

39

2106:00:00

2.42

0.908

6

26

9

1

0

3

Denisov, Mikhail

Sha

51

2949:36:00

2.46

0.909

4

30

18

1

1

4

Harvey, Samuel

Rou

42

2440:47:00

2.56

0.902

3

26

9

1

3

5

Booth, Callum

SNB

47

2668:33:00

2.59

0.911

4

31

12

2

1

6

Billia, Julio

Chi

36

1937:32:00

2.73

0.894

2

19

11

2

1

7

Dumont-Bouchard, Anthony

Bat

35

1870:53:00

2.76

0.906

4

20

9

1

1

8

Potvin, Xavier

Chi

33

1764:32:00

2.82

0.898

0

16

11

1

1

9

Tremblay, Olivier

Rou

33

1794:42:00

2.88

0.893

2

18

10

2

0

10

Povall, James

Vic

47

2369:15:00

3.04

0.895

2

21

15

4

2

Trophée Luc Robitaille – afin de déterminer la meilleure équipe offensive, nous allons calculer la meilleure moyenne de buts comptés par partie. Nous prendrons le total de buts comptés en situation de jeu, ce qui inclut les buts inscrits en temps régulier et en prolongation, excluant donc tous les buts de décisions inscrits lors des fusillades. Ce total de buts sera par la suite divisé par le nombre de minutes jouées par l’équipe lors de la saison; notre résultat sera par la suite multiplié par 60 minutes pour obtenir la moyenne finale.

RG

EQUIPE

PJ

BP

BFP

Buts_net

MIN

MOY_BP

1

Charlottetown

66

295

3

292

3998

4,38

2

Saint John

66

282

1

281

3984

4,23

3

Acadie-Bathurst

66

271

0

271

3989

4,08

 Trophée Robert-Lebel – la formation ayant conservé la meilleure moyenne de buts alloués par partie héritera de cet honneur. Nous prendrons le total de buts alloués en situation de jeu, ce qui inclut les buts alloués en temps régulier et en prolongation, excluant donc tous les buts de décisions inscrits lors des fusillades. Ce total de buts sera par la suite divisé par le nombre de minutes jouées par l’équipe lors de la saison; notre résultat sera par la suite multiplié par 60 minutes pour obtenir la moyenne finale. D’ailleurs, les deux équipes de tête, l’Armada et les Huskies, joueront l’une contre l’autre ce vendredi à Boisbriand.

RG

EQUIPE

PJ

BC

BFC

Buts_net

MIN

MOY_BC

1

Blainville-Boisbriand

66

167

2

165

3993

2,48

2

Rouyn-Noranda

66

173

5

168

4000

2,52

3

Saint John

66

173

1

172

3984

2,59

4

Shawinigan

66

180

1

179

3991

2,69

 RECORDS

Samuel Montembeault (Blainville-Boisbriand) – dans son cas, sa moyenne de buts alloués à vie est actuellement de 2,54, mais pourrait descendre encore suffisamment pour égaler celle du recordman de la LHJMQ, Ondrej Pavelec à 2,52. Ce week-end, si celui que l’on surnomme « Monty » devait n’allouer qu’un seul but en 2 matchs complets (120 minutes), sa moyenne à vie tomberait à 2,52. Autre éventualité similaire, en retenant l’option où l’un des 2 matchs irait en prolongation pour 5 minutes, sa moyenne s’abaisserait alors à 2,51. Toute une commande, mais réalisable quand on sait que l’Armada a déjà signé 10 blanchissages en 2016-17, le record de tous les temps pour une équipe de la LHJMQ. Finalement, Montembeault est à un jeu blanc d’égaler le record de la Ligue de 7 en une saison, co-détenu par les Sanza, Luongo, Russo, Poulin et Cadorette.

Thomas Chabot (Saint John) – deux importants records chez les Sea Dogs sont maintenant les siens. Le défenseur de 19 ans est le meilleur passeur de tous les temps depuis le 5 mars avec 118 passes (devant Nathan Beaulieu, 115). De plus, il y a deux jours, il s’est approprié seul le record de points à vie avec Saint John, soit 213 points ce qui est un de mieux que Nathan Beaulieu (212, 2008-2012).

Francis Leclerc (Blainville-Boisbriand) – avec sa moyenne de buts alloués de 2,31, s’il réussit à la maintenir, il établirait un nouveau record pour la meilleure moyenne de buts alloués pour un gardien recrue de la LHJMQ, détrônant Mathieu Bellemare qui avait affiché une moyenne de « 2,43 » au terme de la dernière campagne. Leclerc est aussi à égalité pour le nombre de blanchissages par un cerbère recrue avec 4, ayant rejoint les Olivier Roy, Louis-Philip Guindon et Mathieu Bellemare.

SÉQUENCE

Saint John – c’est avec une 14e partie de suite « sans revers en temps régulier » que les Sea Dogs ont confirmé qu’ils devenaient les champions du calendrier régulier. Le record du club est toutefois de 22 matchs de suite sans revers en temps régulier (2009-10). Avec 100 points au classement, c’est un plateau qu’ils atteignent pour la 4e fois de leur histoire. Les deux prochains matchs des Sea Dogs auront lieu face à Charlottetown et Halifax, sur la route…

UN PEU D’HISTOIRE

Ben Duffy (Rocket de PEI, 2012-13) – plus haut, vous avez pu lire que François Beauchemin, même avec 5 points de retard sur les Abramov et Boland, pouvait toujours remporter le championnat des pointeurs cette saison. Vous en doutez? Rappelez-vous la saison 2012-13, il y a 4 ans. Avant le tout dernier match de la saison, la super-étoile qu’était Jonathan Drouin, avec sa fulgurante moyenne de 2,2 points par match, était à égalité avec le vétéran de 20 ans du Rocket de PEI, Ben Duffy. Les deux attaquants totalisaient 105 points chacun avec une partie à disputer, mais Duffy avait disputé 18 joutes de plus que le futur choix de 1ère ronde du Lightning de Tampa Bay. La plupart des observateurs accordaient les meilleures chances à Drouin pour mettre la main sur le titre. Mais pendant que ce dernier était totalement neutralisé par la défensive des Screaming Eagles, devant ses partisans totalement médusés, Duffy s’est de son côté surpassé en comptant une fois et en participant à 4 autres filets contre les Sea Dogs ce 17 mars 2013, complétant le calendrier avec 110 points. Il devenait ainsi le tout premier joueur de l’histoire de cette franchise « MONTRÉAL – 1999 » (Montréal, PEI, Charlottetown) à remporter le championnat des marqueurs de la LHJMQ. C’est pourquoi on doit encore considérer François Beauchemin des Islanders dans la course actuelle pour le trophée Jean-Béliveau, qui sait ce qui peut arriver!