Rimouski en séries pour une 19e fois en 22 saisons


Publié le 18 mars 2017

Le but de la victoire de Nicolas Beaudin, en prolongation.

©Photo TC Media - Ghyslain Bergeron

L’Océanic de Rimouski a subi un 2e revers de 2-1 en autant de matchs cette fin de semaine, cette fois en prolongation à Drummondville, mais finalement, ce point n'a eu aucune incidence sur le classement, considérant le revers de Sherbrooke 2-1 à Québec. Rimouski termine donc sa 22e saison en 16e place au classement final de la saison de la LHJMQ. Une 10e présence de suite en séries, une 19e fois en 22 saisons.

Rimouski a, comme vendredi soir, dominé le match samedi à Drummondville, comme le montrent les statistiques des lancers 38-26 et des mises en jeu 42-24. Mais le gardien Olivier Rodrigue, 16 ans, a été intraitable, y compris contre Tyler Boland qui est privé du championnat des pointeurs par un seul point derrière Vitalii Abramov des Olympiques de Gatineau qui cumule 104 points dont 46 buts. Boland ferme donc sa dernière saison junior avec 103 points, dont 48 buts.

OBJECTIF ATTEINT

Pour l’instructeur-chef et directeur général de l’Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil, le fait de son équipe de se classer pour les séries éliminatoires est l’étape qui était visée par l’organisation.

« C’était un objectif pour nous que d’être en séries. Mais en même temps, je trouve que nous avons le meilleur des deux mondes, à savoir que nous sommes des séries et nous occupons une place avantageuse dans le boulier vers les premiers choix au repêchage. Nous avons réussi à éviter la glissade et c’est tout à l’honneur de nos gars. »

Beausoleil refusait de se dire déçu de voir sa formation être limitée à deux buts en deux matchs qui totalisent 84 lancers en fin de semaine, faisant face à des gardiens sans aucune générosité pour leurs adversaires. « Oui et non. Si je regarde les chances de marquer qu’on a créées encore aujourd’hui (samedi), nous en étions à une quinzaine contre huit après deux périodes, ce qui est excellent. Tyler (Boland) à lui seul a touché le poteau et aurait pu en marquer 4 ou 5 sur ses échappées. Il a connu un très très fort match. C’est un match A pour lui et c’est décevant que le championnat des pointeurs lui glisse entre les doigts par un point, mais on s’entend pour dire que si Samuel Laberge avait été là pour jouer avec lui, il le rafle.  C’est assez évident.

Rimouski-Drummondville
Photo TC Media - Ghyslain Bergeron

L’Océanic, terminant au 16e rang, affrontera les champions de la saison régulière, les Sea Dogs de Saint John dans un calendrier à être connu. Le Nic en chef commentera lundi, après avoir pris le temps de regarder toutes les situations, et connu la liste de ses joueurs pour cette première ronde, car on attend encore des libérations de l’infirmerie de l’équipe.

Quant au retour d’Alexandre Lagacé devant le filet, lui qui n’avait pas joué depuis le 12 février (raté 12 matchs), « il a connu un très fort match. Il a fait les arrêts clés aux moments opportuns, nous a permis d’être dans le match toute la partie. C’est certain que c’est une bonne performance pour lui, à son retour. »

UN BUT SUR 38 LANCERS

Un copié/collé avec le match de vendredi soir alors que l’Océanic s’est buté à un gardien qui ne voulait rien savoir ? Il faudra voir. Rimouski a pris les devants après seulement 74 secondes avec le 48e de Tyler Boland, aidé de Charles-Édouard D’Astous et Maxim Trépanier qui a servi la passe parfaite à Boland, seul à la droite de Olivier Rodrigue. Pavel Koltygin a répliqué à 8:06, recevant une passe de la ligne bleue, pour son 22e. Rimouski menait 9-0 dans les lancers, avant ce but des locaux qui ont tenté de rebondir. Rodrigue a bloqué 14 tirs, dont une superbe chance pour Tyler Boland qui, en plus de son but, y est allé d’un poteau et d’une échappée, stoppée par le jeune gardien de 16 ans. C’est donc 1-1, et les visiteurs mènent 15-8 dans les lancers.

Rimouski-Drummondville
Photo TC Media - Ghyslain Bergeron

Peu d’histoire en 2e période alors que l’Océanic a de nouveau dominé 13-7 dans les tirs. L’Océanic a eu deux jeux de puissance dans cette période contre un pour les Voltigeurs, mais ces derniers seront en avantage numérique en début de 3e période pour l:44 minutes. Faudra voir s’ils sauront en profiter. Au cours de cette période médiane, Tyler Boland a été dangereux, s’échappant à deux reprises en désavantage numérique, mais le gardien Rodrigue a fait le travail.

Les deux équipes sont sorties blanchies en 3e période, malgré 9 tirs de chaque côté. Ce faisant, le deux formations se retrouvent en prolongation et Nicolas Beaudin prend le retour du lancer de Ryan Verbeek après 49 secondes de surtemps pour la victoire des Voltigeurs 2-1.

Sur le banc…

.- C’est le 4e et dernier match de la saison entre les deux équipes. L’Océanic l’a emporté 7-3 et 9-3 sur les Voltigeurs à Rimouski cette saison, tandis que l’Océanic a aussi gagné 5-3 à Drummondville le 04 décembre dernier…

.- Les absents dans l’alignement de Rimouski sont les joueurs blessés Vincent Martineau, Hunter Moreau et Samuel Laberge, les joueurs retranchés…. Et le joueur suspendu Samuel Hunter…

.- Le gardien débutant pour Rimouski est Alexandre Lagacé pour une 35e présence devant le filet cette saison avec un dossier de 15-14-1-0 et des moyennes de 3,66 et ,880…

.- Le dernier match d’Alexandre Lagacé remonte au 12 février contre Chicoutimi. Il avait alors joué pendant 56,09 minutes avant de quitter le match, blessé…

.- Le gardien débutant pour les Voltigeurs le jeune Olivier Rodrigue, 16 ans, avec un dossier de 13-20-1-4 et des moyennes de 3,67 et ,875…

.- Les arbitres du match sont Dominick Bédard (10) et Jean-Philippe Sylvain (4)…

.- Les Voltigeurs ont honoré leurs joueurs de 20 ans avant le match, à savoir Ryan Verbeek (17) et Andrew Shewfelt (91)…

Rimouski-Drummondville
Photo TC Media - Ghyslain Bergeron

STATISTIQUES DU MATCH

But Rimouski : 1 – 0 – 0 – 0  = 1

But Drummondville : 1 – 0 – 0 – 1 = 2

Lancers Rimouski : 15 -13  - 9 – 1 = 38

Lancers Drummondville : 8 – 7 – 9 – 2 = 26

Lancers dangereux : 21-15 Rimouski

Mise en jeu : 42-24 Rimouski

Mise en échec : 19-14 Drummondville

Jeu de puissance : 0 / 3 pour chacune des deux équipes

Assistance : 3 006 personnes

Étoiles : Ryan Verbeek DRU, Olivier Rodrigue DRU et Nicolas Beaudin DRU

Prochain match de l’Océanic : à déterminer