Sections

Tristan Pomerleau opte pour l’Université du Nouveau-Brunswick


Publié le 16 mai 2017

Tristan Pomerleau

©Pix [M]

Pas moins de sept dirigeants, d’autant d’universités, ont démontré de l’intérêt pour Tristan Pomerleau. Ce dernier a finalement décidé de poursuivre sa carrière avec les Varsity Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick, à Fredericton    

À la fin de son processus de réflexion, l’ancien capitaine des Tigres de Victoriaville hésitait entre l’Université du Nouveau-Brunswick, l’Université McGill et l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Il a finalement eu un coup de cœur pour l’institution scolaire des Maritimes. Le programme hockey des Varsity Reds jouit d’une solide réputation. L’équipe a d’ailleurs remporté le championnat canadien au cours des deux dernières saisons.

Les anciens Tigres Philippe Maillet et Philippe Halley, entre autres, ont vanté l’organisation à Pomerleau qui est natif de Rivière-du-Loup. «En considérant divers facteurs, j’estime que c’était le choix à faire», a laissé entendre l’ex-numéro 8 des Félins.

À Fredericton, il poursuivra ses études en business. Après son stage universitaire, si l’occasion se présente, il pourrait tenter l’aventure du hockey professionnel. Pour l’instant, il est cependant bien serein dans sa décision. «En plus de jouer dans un calibre relevé, je vais pouvoir mettre la main sur un diplôme», a-t-il souligné.

Dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, en saison régulière, il a disputé un total de 249 rencontres avec les Tigres de Victoriaville, et ce, en cinq saisons. Reconnu pour son efficacité en défensive et son caractère, l’arrière, originaire de Rivière-du-Loup, a totalisé 85 points, dont 12 buts.

Il a disputé 25 matchs en séries. Plus que les statistiques, il a impressionné par son courage et sa détermination. Au cours de son séjour dans les Bois-Francs, il a souvent fait face à de l’adversité. Il a visité l’infirmerie à plusieurs reprises et il a même failli y laisser sa peau à la suite d’une crise d'appendicite, devenue une péritonite après que l'organe ait éclaté. Au cours de la dernière saison, il a notamment subi une fracture de la mâchoire. Après chaque blessure, il est toujours revenu plus fort. Ça lui a d’ailleurs valu le surnom de «Capitaine Courage».