Rimouski investit 268 000$ dans le Théâtre du Bic

Pierre Michaud pierre.michaud@tc.tc
Publié le 5 décembre 2016

Une esquisse du projet de rénovation du Théâtre du Bic.

©Photo TC Media-archives

RÉNOVATION. Le conseil municipal de Rimouski autorise le versement d'une contribution financière de 267 546$ au projet de rénovation du Théâtre du Bic, un projet de plus de 3 M $.

Les élus permettent aussi, du même coup, au directeur du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, Guy Dionne, de déposer une demande de subvention pour la rénovation du Théâtre auprès des autorités gouvernementales concernées. Le Théâtre du Bic appartient à la Ville de Rimouski depuis l'annexion de la défunte municipalité du Bic, en 2009.

Parmi les motifs qui justifient sa décision, le conseil municipal estime que: « le Théâtre Les Gens d'en bas est un diffuseur de première importance qui jouit d'une renommée enviable sur la scène artistique québécoise, et ce, depuis 1973 » ; et que « le Théâtre du Bic est un moteur économique de première importance au plan culturel et qu'il participe activement au développement socio-économique de la région bas-Iaurentienne. »

La Ville croit que le bâtiment aménagé en 1988, abritant le théâtre et divers équipements, doit subir une rénovation lui permettant d'offrir des services conformes aux standards professionnels du milieu artistique dans son domaine.

Violence conjugale

D'autre part, la Ville de Rimouski adhère à la demande du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, qui compte 42 organisations membres, et s'inscrit par proclamation comme alliée de la Campagne de sensibilisation contre la violence conjugale. Ce faisant, la Ville de Rimouski reconnaît que la « violence conjugale est un problème de relations de pouvoir qui peut entraîner des séquelles physiques et psychologiques graves, pouvant aller jusqu'à la mort. » On retrouve dans la proclamation une information judicieuse: La Débrouille de Rimouski a reçu, dans la dernière année, 100 femmes et 55 enfants et a offert  1 052 services externes à des femmes et des enfants victimes de violence.

Par ailleurs, la Ville a amorcé les démarches pour pouvoir réaliser à court terme des travaux de construction d'un réseau d'égout municipal pour les résidents du chemin du Sommet Est, en effectuant une demande à la Commission de protection du territoire agricole. Un rappel: le maire par intérim sera élu le 19 décembre.