Sections

Les organismes coupés apportent des solutions à la Ville de Rimouski


Publié le 12 mars 2018

Daniel Bénéteau

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Une rencontre a permis aux quatre organismes qui ont vu leurs subventions coupées par la Ville de Rimouski de présenter plusieurs solutions ce lundi soir à la Ville, dont celle d’analyser des solutions de financement autres que monétaires.

Le président de l’Association du cancer de l’Est du Québec (ACEQ), Daniel Bénéteau, porte-parole au nom de la Ressource d’aide aux personnes handicapées de l’Est, de la Fondation du Centre hospitalier régional, et de la Fondation de la Maison Marie-Élisabeth, explique que les organismes ont, d’une seule voix, proposé leurs solutions à la Ville : « La première, celle d’aller plus loin dans leur exercice et d’optimiser les dépenses de leur budget de façon à dégager une marge de manœuvre qui permettrait à la Ville de faire des gains de productivité et de répondre à nos besoins ainsi qu’à ceux d’autres organismes. De cette façon, il n’y aurait pas d’impact sur les taxes. »

Les organismes ont également demandé à la Ville de maintenir leurs subventions telles qu’elles étaient avant les coupures annoncées, et ce jusqu’à ce que les deux parties parviennent à trouver des solutions de financement autres qui pourraient prendre la relève des dons monétaires : « Sur ce plan, il y a eu une ouverture de part et d’autre pour créer un comité chargé d’analyser ces solutions, qui pourraient passer par des congés de taxes, ou des services de déneigement, par exemple. »

Enfin, les organismes ont demandé à la Ville d’être partie prenante du comité de la Ville chargé de réfléchir à une politique d’attribution des dons et subventions, un comité qui doit produire des recommandations pour 2019.

M. Bénéteau précise que la rencontre avait duré plus d’une heure trente. « Chacun a présenté son organisme, sa mission, les retombées économiques qu’ils génèrent et les défis auxquels ils sont confrontés année après année. La Ville nous a également expliqué sa situation et ses raisons. »

Une décision imminente

M. Bénéteau espère avoir une réponse de la Ville d’ici la fin de la semaine. « La décision de la Ville de Rimouski est pour nous très importante. Nous ne pouvons subvenir sans la solidarité de la population, du milieu, des bénévoles, et des municipalités. Je réaffirme que tous les organismes, quels qu’ils soient, petits ou grands, et dans tous les domaines, communautaire comme culturel, doivent faire preuve d’inventivité pour essayer de maintenir cette solidarité pour pouvoir maintenir un équilibre financier et répondre à une demande qui augmente de façon constante. »

Le maire de Rimouski, Marc Parent, n’a pas souhaité fournir de commentaire sur la rencontre, ce lundi soir.