Sections

Les Commères de Rimouski font parler d’elles


Publié le 27 mars 2018

Les 6 Commères de la nouvelle cohorte. À l’arrière. Annick Deschênes, Lervy Lévesque, Samuel Lepage et Michel Paradis. À l’avant : Sylvain Demers et William Levasseur.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

La deuxième cohorte des Commères de Rimouski est lancée, avec à son bord six jeunes de 16 à 35 ans sans emploi qui pourront découvrir et maîtriser toutes les ficelles des métiers de la communication.

La première cohorte a été fort appréciée, aux dires de la directrice du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Rimouski-Neigette, Marie-Claude Lapierre. Elle ajoute que le projet est renouvelé pour la prochaine année. « Emploi-Québec, qui nous finance, nous demande d’atteindre un taux de réussite de 70 %, cela signifie trouver un emploi, aller aux études ou s’impliquer dans d’autres projets. La première cohorte a atteint cet objectif. Pour la deuxième, nous avons eu neuf candidats, passés en entrevue, pour en choisir six. »

Deux participants de la nouvelle cohorte, qui compte cinq garçons et une fille, expliquent leur intérêt pour le programme.

Sylvain Demers, auteur d’un blog et d’un site Web, compte suivre un cours de lancement d’entreprise au Centre de formation Rimouski-Neigette après le projet.

William Levasseur explique que pour sa part, après avoir participé aux Maraîchers du cœur et pu bénéficier de cette expérience de travail, il a repris confiance en lui grâce aux Commères.

Inusité

Le programme, assez inusité en matière d’insertion à l’emploi, s’adresse aux jeunes intéressés par la communication : « Beaucoup de programmes sont traditionnellement tournés vers les métiers manuels, mais ça n’intéresse pas tout le monde. Avec les Commères, on parvient à accrocher les jeunes grâce aux médias sociaux, à la vidéo, au Web. Et nous sommes très heureux du résultat ! », confie Mme Lapierre.

Pour développer leurs compétences, les jeunes participants ont pour mission de promouvoir les événements rimouskois : « Ils sont formés à produire et gérer un site Web, s’initier à la photo, à la vidéo, à la rédaction, l’utilisation des médias sociaux, la réalisation d’entrevues journalistiques. Ils doivent couvrir au minimum un événement par semaine », explique la coordonnatrice des Commères, Élaine Cyr.

L’objectif est de leur donner les outils nécessaires pour qu’ils puissent les transférer dans leur futur emploi. « La durée du programme, 20 semaines, leur permet de développer leur autonomie et d’élargir leur réseau de contacts. La pratique sur le terrain leur permet d’acquérir davantage de confiance en eux, et ils peuvent ensuite se servir de ces compétences dans leur vie professionnelle comme personnelle. »

Le projet Commères a été développé par le CJE et le Centre local d’emploi de Rimouski-Neigette. Informations auprès du CJE 418-722-8102, poste 224.

Tous les événements couverts par Les Commères sont diffusés sur la page Facebook du projet et sur le site Web CommR.net. 

L'expérience d'une conférence de presse fait partie de la formation. En photo : Marie-Claude Lapierre, Elaine Cyr, William Levasseur et Sylvain Demers.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk