Sections

Une grande marche de sensibilisation pour réclamer 50 000 logements sociaux


Publié le 11 avril 2018

Véronique Laflamme et Guy Labonté.

©Photo TC Media - Alexandre D'Astous

Le Comité logement Rimouski-Neigette lance une vaste mobilisation pour le droit au logement qui culminera vers la grande marche de 500 km entre Ottawa et Québec organisée par le FRAPRU en septembre prochain pour réclamer la construction de 50 000 logements sociaux.

Selon les données du recensement de 2016, 1 200 ménages locataires de Rimouski consacrent plus de la moitié de leur revenu pour se loger. « Il y a présentement plus de 300 personnes sur la liste d’attente de l’Office municipal d’habitation de Rimouski (OMHR). Il manque de logements sociaux et en plus parmi ceux existants, il y en a qui sont mal insonorisés. Il faut faire quelque chose. Je reçois beaucoup de locataires insatisfaits», indique le coordonnateur du Comité logement Rimouski-Neigette, Guy Labonté.

« Les fonds actuellement en provenance de Québec et d’Ottawa ne permettent que de financer 3 000 nouveaux logements sociaux par année alors qu’on en a besoin de 50 000 d’ici cinq ans. Pourtant, les gouvernements consentent des allègements fiscaux aux plus riches et aux entreprises. Le manque d’investissements dans le logement social n’est donc pas un problème d’argent, mais bien de volonté politique», précise la porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme.

L'artiste Claude Majeau.
Photo TC Media - Alexandre D'Astous

La mobilisation a commencé ce mercredi à Rimouski par un atelier d’art participatif et collectif initié par l’artiste Claude Majeau sur le thème Lumière sur le droit au logement. Des personnes mal-logées de Rimouski créés des lanternes où ils expriment les conséquences de leur problème de logement. Une lanterne géante sera déposée dans un lieu symbolique durant la marche de septembre. Les organisateurs espèrent une dizaine de participants de Rimouski à la grande marche. Plusieurs organismes communautaires de la région appuient l’événement, dont Action populaire Rimouski-Neigette, le Centre-femmes, l’ACEF, Aux 3 mâts, MAINS BSL, Moisson , le Transit et le Calacs.

Par ailleurs, une marche symbolique aura lieu au début juin à Rimouski entre les bureaux des députés Guy Caron et Harold LeBel.