Un partenariat entre le Québec et Israël initié à Rimouski

Adeline Mantyk adeline.mantyk@tc.tc
Publié le 14 septembre 2016

Jean D'Amour, la consule générale de France, Laurence Haguenauer et le consul général d'Israël, Ziv Neva Kulman

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

STRATÉGIE MARITIME. Le consul général d’Israël a manifesté, ce matin à Rimouski, son enthousiasme de collaborer avec le Québec dans le domaine de la recherche maritime et a invité le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet, à visiter les universités de son pays prochainement.

C’est dans le cadre d’une tournée de trois jours de quinze de différents pays du monde que cette annonce du consul général, Ziv Neva Kulman, a été énoncée : « Israël investit beaucoup dans la recherche. Pour doubler les possibilités de partenariat entre les compagnies et les chercheurs, chaque dollar que le gouvernement du Québec va mettre, nous mettrons la même somme. J’ai invité le recteur en Israël, il faut connaitre nos pays et mettre les chercheurs en contact », a déclaré le consul.

On est à l’affut de nouveaux partenariats, autant en matière de recherche et innovation que de développement industriel. Jean D'Amour

Une annonce qui a réjoui Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes : « Hier matin, on ne se connaissait pas et 24 heures plus tard, on parle de partenariat », de déclarer le ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent. « C’est du concret, les représentants nous font des propositions d’entente », ajoute le  ministre.

Un projet presque achevé

:De son côté, la consule générale de France, Laurence Haguenauer, a déclaré que la Stratégie maritime est essentielle pour la France : « Le projet d’institut franco-québécois sur la recherche dans le domaine maritime à Rimouski est presque au bout du chemin. Nous sommes tous prêts pour une signature », a assuré la consule.

S’il existe déjà des coopérations diverses très importantes entre la France et le Québec dans le domaine maritime, Mme Haguenauer estime que l’institut permettra d’aller plus loin dans le domaine de la recherche, pour développer des partenariats entre entreprises dans tous les secteurs de la Stratégie maritime, entre autres les infrastructures, le tourisme.

Une tournée porteuse pour la Stratégie maritime

À l’initiative de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, et de Jean D’Amour, plusieurs consuls, consuls honoraires et ambassadeurs de différents pays ont été invités à découvrir le territoire de la Stratégie maritime du Québec par une tournée de trois jours.

« C’est une tournée très porteuse. On est à l’affut de nouveaux partenariats, autant en matière de recherche et innovation que de développement industriel. L’ensemble du sujet maritime québécois y passe : le développement de nos zones industrialo-portuaires, notre environnement, nos aires marines protégées, l’érosion des berges. »

Durant la tournée, le corps diplomatique se déplace à Montréal, à Bécancour, à Rimouski, aux Îles-de-la-Madeleine et à Sept-Îles, afin de visiter des entreprises, des installations portuaires et des centres de recherche. « Aux Îles-de-la-Madeleine, il sera question du Centre d’expertise et de prévention sur les incidents maritimes. On va parler de pèche, de transformation, d’aquaculture Nous serons demain à Sept-Îles, une région qui permet de créer un pont entre la Stratégie maritime et le Plan nord », de préciser M. D’Amour.

Après avoir visité l’Université du Québec à Rimouski et l’Institut des Sciences de la mer à Rimouski (ISMER) ce matin, les dignitaires se rendront dans la journée au Centre de développement sur les biotechnologies marines (CRBM).