Sections

Partenariat unique dans l’Est-du-Québec dans le domaine funéraire


Publié le 16 mai 2018

Signature de l'entente de 50 ans entre les Jardins commémoratifs Saint-Germain et la Coopérative funéraire du Bas-Saint-Laurent. Gino Cloutier, directeur général des Jardins commémoratifs Saint-Germain; Raymond Dubé, président des Jardins commémoratifs Saint-Germain, Sonia Lucas , directrice générale de la Coopérative funéraire du BSL; Pierre-Luc Boulet, v.p. de la Coopérative funéraire du BSL.

©Photo TC Media-Charles Lepage

MAUSOLÉE. Avec une croissance prévue dans l’industrie funéraire pour les trente prochaines années, les Jardins commémoratifs Saint-Germain et la Coopérative funéraire du Bas-Saint-Laurent signent une entente de partenariat de 50 ans, renouvelable après 25 ans,  qui évitera que l’un devienne le compétiteur de l’autre. 

Sans être un projet unique au plan provincial, la signature de cette entente est une première dans tout l’Est-du-Québec puisque seront réunis sous un même toit, les ressources humaines et autres services nécessaires dispensés lors d’un décès par ces deux places d’affaires.

Un rêve devenu réalité ! Nous espérons que cette nouvelle entente partenariale fera la fierté de toute la population régionale du Bas-Saint-Laurent. 

Raymond Dubé

Pierre-Luc Boulet vice-président de la Coopérative funéraire.
Photo TC Media-Charles Lepage

« Nous avions un besoin criant d’espace à notre siège social situé sur la rue St-Jean-Baptiste à Rimouski, des espaces de commémoration et de bureaux. On ne voulait pas devenir un compétiteur direct de nos amis de toujours, les Jardins commémoratifs Saint-Germain. Nos installations de la rue St-Jean-Baptiste demeureront en place. Certaines de nos opérations devront y demeurer (laboratoire de thanatopraxie, administration, garage avec la flotte de véhicules, archives et autres) et nous conserverons une salle ou deux d’exposition au besoin », décrit Pierre-Luc Boulet vice-président de la Coopérative funéraire.

Phase 5 intérieure du mausolée Saint-Germain.
Photo TC Media-Charles Lepage

Du même coup, les administrateurs des Jardins commémoratifs Saint-Germain conviennent de construire une cinquième phase au mausolée. Celle-ci comprendra deux salons de commémoration, une chapelle, deux bureaux et une salle de réception dont l’utilisation sera exclusive à la Coopérative funéraire du Bas-Saint-Laurent pour toute la durée de l’entente. Cette nouvelle section de mausolée, construite aux coûts de 2 M$, sera opérationnelle à la fin octobre 2018. Par ailleurs, il convient de mentionner que les installations actuelles (phases 1 à 4) resteront disponibles pour les familles qui retiendront les services des autres maisons funéraires.  

Raymond Dubé, président des Jardins commémoratifs Saint-Germain.
Photo TC Media-Charles Lepage

 « En juin 2017 prenait fin l’entente avec les maisons funéraires de la Ville et les Jardins commémoratifs, une entente qui offrait le respect de nos champs de compétences respectifs. La première signée en 2007 et renouvelée en 2012 a permis à chaque entité de vivre dans un climat relativement serein, d’entretenir des relations professionnelles respectueuses et de répondre aux attentes légitimes des familles endeuillées. Dans une perspective d’évolution, les Jardins commémoratifs Saint-Germain et la Coopérative funéraire du Bas-Saint-Laurent souhaitaient franchir une autre étape importante en unissant leurs compétences et leurs expériences pour mieux servir la population. Avec une même mission et certaines affinités, ces deux places d’affaires souhaitent maintenir un  climat de confiance et permettre à toutes les familles endeuillées de recevoir sous un même toit, tous les services funéraires auxquels elles ont droit », témoigne Raymond Dubé, président des Jardins commémoratifs Saint-Germain.