Sections

Économie en bref


Publié le 9 août 2018

Économie en bref...

©(Photo TC Media – Archives)

Relocaliser l’École de cirque des Iles (un million $), la hausse des salaires et l’inflation et la situation financière des ménages aux U.S.A. : voilà autant de sujets qui retiennent le milieu économique.

Plus de 1 M$ pour relocaliser l'École de cirque des Îles

Le député des Îles-de-la-Madeleine, M. Germain Chevarie, a annoncé aujourd'hui un accord de principe pour l'attribution d'une somme de 1 063 845 $ destinée à financer le déménagement de l'École de cirque des Îles.

Cet accord de principe permettra à l'École de cirque des Îles d'acquérir l'ancienne école Marguerite-D'Youville de Cap-aux-Meules, et d'y emménager. Le bâtiment sera réaménagé de façon à ce qu'il devienne un lieu parfaitement adapté à l'enseignement des disciplines circassiennes. Les travaux comprennent notamment une modification de la structure du bâtiment et une reconfiguration des salles de classe et autres locaux.

Le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation accorde quant à lui un montant de 29 304 $ à l'École de cirque des Îles, par l'entremise du Fonds d'aide aux initiatives régionales (FAIR), somme qui sera consacrée à l'embauche d'une ressource qualifiée pour animer des ateliers permettant à différentes clientèles (aînés, personnes avec des besoins particuliers et jeunes enfants) de découvrir les arts du cirque.

Faits saillants :

  • Organisme à but non lucratif, l'École de cirque des Îles a ouvert ses portes en août 2004. Sa mission : l'enseignement des techniques de l'art du cirque au moyen d'ateliers et de cours offerts à la population des Îles-de-la-Madeleine.
  • Depuis sa fondation, l'organisme utilise les locaux de l'École polyvalente des Îles et d'autres espaces sur le territoire. Or, de nombreuses contraintes liées à la disponibilité des espaces partagés limitent son déploiement.
  • En 2012, l'organisme s'est mis à la recherche d'un espace adéquat pour la tenue de ses activités.
  • Depuis 2014, l'organisme travaille en collaboration avec la Municipalité de Cap-aux-Meules et le ministère de la Culture et des Communications dans le but d'acquérir l'ancienne école Marguerite-D'Youville et d'utiliser ce bâtiment pour réaliser son projet.
  • Chaque année, les programmes de l'École de cirque se diversifient et rejoignent quelque 500 amateurs, jeunes et adultes, de la région.
  • Le programme FAIR-GIM a pour principal objectif de diversifier l'économie de la région de la Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine en stimulant la création d'emplois et en favorisant la rétention des jeunes en région. Il vise le soutien et le démarrage de nouvelles entreprises, le maintien et l'expansion des entreprises existantes ainsi que l'émergence de projets structurants pour la région.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

La hausse marquée des salaires pourrait contribuer à accroître l’inflation au Canada

Les salaires des travailleurs canadiens ont connu une croissance plus rapide au cours des derniers mois. Cet ajustement s’explique en grande partie par l’apparition de pénuries de main-d’œuvre dans certains secteurs et certaines régions, dans un contexte où la demande de travailleurs est assez élevée. Par contre, la progression plus rapide des salaires n’est toujours pas accompagnée de gains de productivité significatifs chez les travailleurs.

Cela laisse craindre que l’accélération de la progression des salaires entraînera au bout du compte des pressions haussières plus élevées pour l’inflation. Cette situation devra être surveillée de près par la Banque du Canada, qui pourrait devoir ajuster le rythme de son resserrement monétaire en conséquence. (Études économiques Desjardins)

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

La situation financière des ménages américains paraît plus favorable

La révision des comptes nationaux montrent des revenus des ménages beaucoup plus élevés. Avant la révision, l’accélération des dépenses de consommation depuis 2014 semblait avoir fait chuter le taux d’épargne à près de 3 %. La nouvelle estimation montre plutôt un taux d’épargne relativement stable aux environs de 7 %. Cela dissipe en partie l’impression qu’un ralentissement de la consommation est inévitable. (Études économiques Desjardins)

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

La chute des prix des métaux de base ne concorde pas avec les facteurs fondamentaux

Les prix des matières premières ont été généralement à la baisse récemment. Le pétrole a connu plus de volatilité et le prix du baril WTI (West Texas Intermediate) a temporairement dépassé les 70 $ US, mais s’est par la suite stabilisé juste en dessous. L’offre limitée de pétrole, qui exerce des pressions à la hausse sur les prix, a été contrebalancée par les craintes d’un ralentissement économique mondial, qui pourrait affaiblir la demande.

Les conflits commerciaux, qui menacent la santé de l’économie mondiale, ont suscité l’inquiétude et ont aussi pesé sur les prix des métaux industriels. Cette incertitude ainsi que la force du dollar américain sont les principaux facteurs derrière la chute des prix des métaux. Alors que la croissance économique demeure forte, les prix des métaux industriels devraient se replacer, surtout si l’incertitude s’atténue. (Études économiques Desjardins)