Sections

Les Bas-Laurentiens s'expriment sur l'équité intergénérationnelle


Publié le 8 novembre 2017

La chargée de projet à l'Institut du Nouveau Monde, Claudia Beaudoin, animait les discussions lors de son passage au Cégep de Rimouski.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

CONSULTATION. L'Institut du Nouveau Monde s'est arrêté à Rimouski hier, dans le cadre d'une tournée de conversation publique portant sur la solidarité et l'équité intergénérationnelles.

Cette conversation publique constitue la première étape d'un vaste processus consultatif de deux ans qui vise à recueillir les idées et propositions de plus de 5 000 citoyens de tous les âges pour ouvrir le dialogue intergénérationnel et pour travailler sur les enjeux communs. Une dizaine de représentants d'organisations régionales prenaient part à la première partie de la consultation rimouskoise, en après-midi. En soirée, la parole était offerte aux citoyens.

« L'objectif et de réfléchir aux différents enjeux liés au vieillissement quand même rapide de notre population. On peut penser à la vitalité de certaines de nos régions qui pourrait être affectée ou encore au système de retraite et à la sécurité financière », illustre la chargée de projet à l'Institut du Nouveau Monde, Claudia Beaudoin.

Bas-Saint-Laurent

Le Bas-Saint-Laurent fait partie des régions au Québec où la moyenne d'âge est la plus élevée. Selon le plus récent recensement, 23,7 % de la population est âgée de 65 ans et plus. À l'échelle provinciale, la proportion est de 18,3 %. L'âge médian constaté dans la région est de près de 50 ans, contre 42,5 ans au Québec.

Devant ce constat, il est permis de croire que le phénomène de vieillissement aura des conséquences que la vitalité des communautés en région. « C'est aussi de s'assurer, dans les plus petites municipalités, de maintenir des services de proximité. Ça fera partie des enjeux qui seront soulevés. Chaque région nous apporte sa particularité, mais c'est sûr qu'on va voir émerger de grands consensus. À partir de cela, il va falloir trouver des pistes de solution collectivement », explique Mme Beaudoin.

Les données récoltées au terme de cette démarche de l'Institut du Nouveau Monde permettront de rédiger un Livre blanc sur la solidarité et l'équité intergénérationnelles. Le document sera débattu et adopté lors du Sommet des générations organisé en novembre 2018.

« On veut s'assurer que le Livre blanc est bien conforme à l'ensemble des discussions que nous aurons eues dans la conversation. Il sera ensuite publié et diffusé largement, puis remis à l'ensemble de nos décideurs publics », précise Claudia Beaudoin.