Pétrole: Couillard critiqué sévèrement

Pierre Michaud pierre.michaud@tc.tc
Publié le 6 décembre 2015

Philippe Couillard

©Photo TC Media - archives

Bien que Prospérité sans pétrole (PSP) se réjouisse d’une position qui semble claire contre les hydrocarbures venant du Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ce mouvement citoyen dit se questionner sur la cohérence de ses propos.

Selon PSP, samedi, à Paris, Philippe Couillard s’est dit « tanné » d’être reconnu comme étant promoteur de l’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti et a soutenu qu’il n’a « aucun enthousiasme pour les hydrocarbures ».

« À titre d’exemple, le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection par le gouvernement Couillard adopté à l’été 2014 semble être calqué sur les exigences de l’industrie des hydrocarbures. Ce règlement fixe à 500 mètres la distance entre un forage et une source d’eau potable, alors que les municipalités réclamaient une distance de deux kilomètres.

En plus de cette affirmation voulant dissocier le premier ministre de l’exploitation d’hydrocarbures sur l’île d’Anticosti, le gouvernement annonçait l'automne dernier des réductions ambitieuses des gaz à effets de serre (GES). Il semble que les bottines ne suivent pas les babines, puisque les actions pour atteindre ces objectifs manquent à l’appel. En effet, au Québec et à l’international, il semble qu’on n’a pas affaire au même Philippe Couillard », note PSP dans un communiqué.

Les critiques de Prospérité Sans Pétrole sont pour le moins sévères, à l'endroit du gouvernement québécois. «Les annonces de M. Couillard à Paris sont du pur opportunisme pour se construire du capital politique. Pendant ce temps, l’État québécois finance la compagnie Pétrolia à coups de millions (3,8 M$ donnés cet automne) et affirme clairement avoir un préjugé favorable pour la cimenterie de Port-Daniel, un projet qui sera le plus grand émetteur de GES au Québec.

À l’international, de Paris au Massachussetts en passant par la Chine, Philippe Couillard vante le Québec comme étant une terre verdoyante, pendant que ses babines bougent aux quatre coins du monde, pendant qu’ici rien ne bouge », prétend-t-on.

PSP réclame la tenue d'audiences publiques sur l'environnement du Bureau du même nom (BAPE) avant que soit autorisée toute fracturation dans le dossier d’Anticosti.

 

Autre texte à lire à ce sujet:

http://www.lavantage.qc.ca/Actualites/National/2015-12-06/article-4366917/Anticosti%3A-Couillard-decrie-le-projet-petrolier/1