Sections

Le souvenir du caporal Labbé perpétué


Publié le 26 mai 2017

Judith, soeur du caporal Labbé., sa mère, Gertrude Hupé, et le président de la section régionale de la Légion royale canadienne, Joselitho Boudreau

©Photo TC Media - Pierre Michaud

MORT EN AFGHANISTAN. Le souvenir du caporal Éric Labbé, de Rimouski, décédé le 6 janvier 2008, est maintenant perpétué à l'école Paul-Hubert.

Le caporal Éric Labbé.
Photo Forces armées canadiennes archives.

Ce jour-là, le soldat rimouskois est mort en compagnie d'un autre membre du 22e Régiment, lorsque son véhicule blindé a capoté pendant une opération visant à déloger les insurgés talibans à 40 km au Sud-Ouest de Kandahar. Après des séjours chez les cadets et chez les Fusiliers du Saint-Laurent, corps de réserve, Éric Labbé est entré officiellement dans l'armée le 14 septembre 2001. Il est né le 25 janvier 1976. Il a fréquenté l'école Paul-Hubert à compter de 1991.

Se surpasser

Une partie de l'assistance lors de la cérémonie de vendredi.
Photo TC Media - Pierre Michaud

Sa mère, Gertrude Hupé était présente à la cérémonie de ce midi pour le dévoilement d'une plaque commémorative, installée dans le hall de l'école. Son père était feu Normand Labbé. Sa sœur, Judith, était aussi présente. Mme Hupé a manifesté sa grande reconnaissance à la filiale régionale Joseph-Keable de Légion royale canadienne qui a pris l'initiative de commémorer la vie et le décès de son fils.

La plaque commémorative installée dans le hall de l'école Paul-Hubert.
Photo TC Media - Pierre Michaud

La Légion a effectué de nombreuses démarches pour avoir accès à un fonds spécial, parrainé par le Canadien Pacifique. « Notre filiale est la première, au Québec et  en français, à obtenir la reconnaissance d'un soldat par ce programme », a souligné fièrement le président, Josélitho Boudreault. La direction de l'école souhaite que le dévouement du caporal Labbé pour son pays inspire les jeunes qui la fréquentent à se surpasser, peu importe le domaine.