Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

28 avril 2017

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Huit travailleurs décédés dans l’Est-du-Québec en 2016

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) souligne le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail ce 28 avril. Dans l’Est-du-Québec, huit travailleurs ont perdu la vie, cinq lors d'un accident du travail et trois des suites d'une maladie professionnelle en 2016. 

Au cours de cette même année, 5 236 personnes ont été victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle.

Au Bas Saint-Laurent, deux travailleurs ont perdu la vie lors d’un accident du travail ou des suites d’une maladie professionnelle et 2 598 personnes ont été victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle.

Pour la région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, un travailleur a perdu la vie lors d’un accident du travail et 1 042 personnes ont été victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle dans la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Pour la Côte-Nord, ce sont 5 travailleurs qui ont perdu la vie lors d’un accident du travail ou des suites d’une maladie professionnelle et 1 596 personnes qui ont été victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle.

« Pour contrer les accidents, il faut d’abord en parler, parce qu’en parler, c’est déjà prévenir. C’est aussi prendre conscience que cela peut arriver. Il faut agir pour rendre nos milieux de travail plus sécuritaires, agir pour éviter les accidents et les décès », soutient Mme Manuelle Oudar, présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST.

Jour de deuil

Pour souligner le Jour de deuil et sensibiliser les employeurs et les travailleurs, de même que la population en général, à l’ampleur des accidents du travail au Québec, la CNESST diffuse à la radio un message rappelant l’importance de parler des dangers afin de les éliminer et d’éviter que des accidents se produisent. En ce Jour de deuil, certains animateurs radio appuieront également la cause en parlant de santé et de sécurité du travail à leurs auditeurs. De plus, la CNESST présente, sur le site Jourdedeuil.com et sur Facebook, deux témoignages, l’un d’un travailleur accidenté, l’autre d’une mère qui a perdu son fils à la suite d’un accident du travail.

Le drapeau du Québec est en berne aujourd’hui devant le siège social de la CNESST à Québec et devant l’Assemblée nationale.

En 2016, 90 414 lésions professionnelles ont été répertoriées à l’échelle du Québec, une augmentation de 3 % du nombre de lésions par rapport à l’année précédente. Au total, 8 235 personnes ont subi une maladie professionnelle et 82 179 personnes ont été victimes d’un accident du travail, ce qui correspond à 225 accidents par jour.

La CNESST déplore par ailleurs une hausse de 21 décès par rapport à 2015. Sur un total de 217 décès, 137 sont survenus des suites d’une maladie professionnelle et 80 lors d’un accident du travail.

La CNESST fait valoir que beaucoup de progrès a été accompli au fil des ans pour améliorer le bilan des accidents du travail. « Les statistiques révèlent une diminution de plus de 40 % du nombre d’accidents du travail depuis l’année 2000. Cette année-là, la CNESST recensait près de 140 000 accidents du travail. De plus, on constate une baisse de 21 % des lésions dans le secteur de la construction depuis 5 ans. La prise en charge par les milieux de travail et les actions concertées de la CNESST et de ses partenaires contribuent à améliorer le bilan des accidents du travail. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média