Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

01 juin 2017

Le dossier Riôtel pourrait avancer en juin

POURSUITE. La poursuite engagée pâr Centre commercial Rimouski inc. (CCR) contre la Ville dans le dossier du projet Riôtel pourrait connaître des développements importants d'ici la fin du mois.

C’est ce qui ressort d’une entrevue avec le maire de Rimouski, Marc Parent, à ce sujet, jeudi.

Le projet de la chaîne régionale Groupe Riôtel, de Matane, est de construire un établissement d’une centaine de chambres, pour environ 15 M$, sur le site de l’ancien centre commercial Place Cooprix, sur le boulevard Jessop, dans le secteur Est du centre-ville. La Ville a servi d’intermédiaire pour permettre la concrétisation du projet en achetant le terrain pour le réaménager et le revendre par la suite, pour 3,8 M$. Mais CCR a dû payer cher pour décontaminer le site et soutient que la Ville lui a caché qu’il y avait déjà eu là un dépotoir. Le projet est ainsi bloqué.

Plan B

Interrogé, à savoir si la Ville avait un plan B, comme de construire l’hôtel sur le site de l’ancien garage municipal, rue Saint-Germain Est, M. Parent laisse voir de l’impatience, et mets même en doute la réalisation du projet: « Le garage pourrait toujours être un plan B, mais c’est certain que le fait que les procédures s’étirent en plus longueur, cela devient de plus en plus difficile pour les différents investisseurs, c’est certain. À nos yeux, c’est une poursuite frivole qui est difficile pour tout le monde.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média