Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

02 juin 2017

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Quatre artistes exposent dans une cabane de pêche au centre-ville de Rimouski

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

FOLKLORE. Le Centre d’artistes Caravansérail de Rimouski rend public le denier volet d’un travail de résidence sur le folklore, « Laboratoire Folklore », une exposition créée par quatre artistes, que l’on peut visiter en plein centre-ville, à côté de la cathédrale de Rimouski.

À l’intérieur de la cabane, le travail des autres artistes est exposé, selon une trame qu’ils se sont fixée : « Les quatre artistes se sont réunis en hiver afin de réfléchir à leur idée du folklore et de comment cela s’inscrit dans leur pratique artistique. En leur donnant il fallait qu’ils travaillent dans la cabane », explique Nathalie Dion, chargée de projet pour le laboratoire folklore. « L’idée était de faire une œuvre d’art public, de venir à la rencontre d’un public qui n’est pas celui qui vient à la galerie de Caravansérail. »

Charles-Étienne Brochu, de Québec, a utilisé le dessin numérique, Carole-Anne Belzile Norman, de Québec, a choisi de faire une ambiance sonore folklorique. L’ébéniste Emmanuel Guy de Rimouski a réalisé des éperlans sculptés dans du bois qui sortent du poêle peint en rouge et Élise Dubé, de Petite-Vallée en Gaspésie, a créé une courtepointe avec des motifs de danse traditionnelle, qui ressemblent étrangement à des hameçons. »

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Une trentaine de personnes étaient présentes lors du vernissage de l'exposition jeudi soir.

Emmanuel Guy explique que l’exposition est conçue en fonction d’une trame narrative créée par les quatre artistes : « La cabane est souvent un lieu de rencontre, et l’alcool fait partie de l’équation dans les rencontres folkloriques. J’ai ainsi utilisé des canettes de bières recyclées pour faire les ailerons des éperlans. Mon idée du folklore inclut la fête, les techniques et les outils qu’on utilisait pour faire de la sculpture ou des objets utilitaires, comme des chaises. »

Laboratoire Folklore est une résidence de création multidisciplinaire en trois volets, avec trois projets différents et plusieurs artistes et réalisée sur trois ans. « Le premier volet incluait art sonore et vidéo, le deuxième, littérature et performance. Cette fois, c’était les métiers d’art et l’art numérique. »

Entrée libre. Ouvert de 9 h à 17 h.

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média