Carrières dans votre région Guide restoÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

24 juillet 2017

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Des grands-mères Anishnabe marchent 2000 km pour la protection de l’eau

©Photo TC Media-Charles Lepage

DULUTH MINNESOTA - MATANE. Un groupe de grands-mères amérindiennes Anishnabe d’origine ojibwé et algonquine militant en faveur de la conservation de l’eau pour les générations futures était de passage à Rimouski lundi dans le cadre d’une marche débutée le 20 avril à Duluth au Minnesota et qui se terminera le mercredi 26 juillet à Matane. 

Leur parcours de plus de 2 200 km longe le fleuve St-Laurent sur le territoire québécois et consiste au transport d’une chaudière d’eau que les participantes s’échangent à tour de rôle pendant ce parcours. « Depuis une semaine, nous marchons une soixantaine de kilomètres par jour. On s’en tenait à une cinquantaine auparavant. Notre groupe commence à marcher tous les jours à 3 h du matin jusqu’à 15 h ou 16 h l’après-midi. C’est grand-mère Josephine qui est « la boss » et qui décide quand on arrête », dit grand-mère Francine, une Algonquine du Témiscamingue.

©Photo TC Media-Charles Lepage

Grand-mère Francine, une Algonquine du Témiscamingue.

L'eau doit vivre, elle peut entendre, elle peut détecter ce que nous disons, elle peut vraiment, vraiment, nous parler. Certaines chansons viennent à nous par l'eau. Nous devons comprendre que l'eau est très précieuse.  -Josephine Mandamin

Six marcheuses et marcheurs font partie du groupe original nommé « The Mother Earth Water Walkers » du Minnesota et d’autres se joignent à eux tous les jours. « Notre marche n’est pas une manifestation, c’est une cérémonie qu’on fait. On marche pour conscientiser et sensibiliser les gens à l’importance de préserver l’eau. On aimerait que l’eau soit reconnue comme une entité vivante », ajoute grand-mère Francine.

Avec un seau en cuivre d'une main et un bâton dans l'autre, Josephine Mandamin, 77 ans, une grand-mère Anishnabe a franchi une promenade sacrée, parcourant plus de 10 900 milles autour de chacun des Grands Lacs. Elle est connue sous le nom de « Water Walker ». Elle a commencé cette mission en 2002. À sa dernière marche cette année, son message est le suivant : « L'eau est très précieuse, et j'irai à toutes distances et directions pour porter l'eau aux gens. »

©Photo TC Media-Charles Lepage

Josephine Mandamin, 77 ans, une grand-mère Anishnabe.

Le député de Rimouski, Harold Lebel a reçu ce groupe en plein air au brise-lame de Rimouski et leur a offert le dîner. « Quand on m’a parlé de leur arrivée à Rimouski, je trouvais que le carrefour du brise-lame, la rivière et le fleuve étaient l’endroit tout indiqué pour les accueillir et c’était ce qui rimait le mieux avec leur thématique. »

Pour plus d’information sur ce groupe : http://www.motherearthwaterwalk.com/ . Une cérémonie est prévue à Matane jeudi avec des aînés, au terrain de camping La Baleine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média