Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

01 août 2017

Le discours de La Meute laisse perplexe

©Photo TC Media - Pierre Michaud

GROUPE CONTROVERSÉ. La conférence donnée par le commentateur socio-politique André Pitre dans le district de Nazareth, mardi soir, a laissé perplexe des citoyens qui y ont assisté.

Associé à La Meute, qui se définit comme un groupe qui combat l’Islam radical, le conférencier a indiqué qu’il était venu à Rimouski pour défendre le droit d’expression et que ce droit d’expression « Ne figure pas dans les valeurs de la Ville de Rimouski, puisque celle-ci n’a pas accepté nous recevoir dans ses locaux. » M. Pitre faisait ainsi référence à la décision de la Ville de Rimouski de ne pas permettre sa conférence dans la salle du centre communautaire du district Nazareth. Il l’a donc faite devant une trentaine de personnes, plusieurs déjà gagnés à la cause, à l’extérieur mais aux alentours du centre communautaire.

« J’utilise ses services de sécurité parce que ce sont les gens les plus professionnels que je connaisse, car ce sont des anciens policiers et des anciens militaires qui savent comment faire » dit André Pitre.

André Pitre, surnommé aussi « Stu Pitt », soutient que les musulmans présents au Québec ne sont pas une menace mais il a remis en question le système de tri effectué sur les réfugiés. M. Pitre déplore qu’une nouvelle loi fédérale viennent réduire le discours de ceux qui craignent l’islam radical. Son discours est parfois difficile à suivre. Par exemple, il semble parfois appuyer Donald Trump et parfois le critiquer. « La Meute fait la sécurité ici pour ne pas qu’il y ait de problème. La Meute n’est pas un groupe d’extrême-droite. J’utilise ses services de sécurité parce que ce sont les gens les plus professionnels que je connaisse, car ce sont des anciens policiers et des anciens militaires qui savent comment faire. »

©Photo TC Media - Pierre Michaud

André Pitre

Le ton monte

André Pitre soutient qu’il ne fait pas de politique et n’invite pas les gens à boycotter Rimouski. Le ton a monté à la fin de la conférence, quand un citoyen, Sean Olivier Parent, a tenté de confronter les opinions de La Meute sur la venue des réfugiés au Canada. Un fondateur de La Meute, Patrick Beaudry,, présent, a semblé perdre patience, lâchant « Calvaire, qu’est-ce que tu comprends pas! » (ndlr: dans la position défendue par La Meute)

 « J’étais curieux de voir leur argumentaire. Je ne suis pas satisfait des réponses. On semble avoir de la difficulté avec la critique. J’ai remarqué que l’auditoire est à 80 ou 90% masculin », dit M. Parent.

©Photo TC Media - Pierre Michaud

Sean Olivier Parent, à droite.

Il est vrai que le contexte peut être intimidant. Les membres de La Meute qui assurent la sécurité ont des uniformes aux allures de milice avec des grades apparents.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média