Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 septembre 2017

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Dix-huit artistes s’exposent par les fenêtres d’une maison à Rimouski

©Photo gracieuseté

Dix-huit artistes de la région offriront en simultané des performances, installations, de l’art vidéo et sonore à travers les 30 fenêtres du bâtiment situé au 177- 179 rue Ste-Marie à Rimouski le 16 septembre de 20 h à 21 h, dans un événement intitulé « La maison qui nous habite ».

« La maison qui nous habite » est une invitation à expérimenter et offrir à la population une performance collective à domicile. Les artistes présents sont se sont unis autour d’une proposition : « La maison, tel un poumon, vit à travers nous autant que nous la respirons. Elle est porteuse du quotidien, de petites et grandes histoires, de tabous, de fantasmes et de secrets. Elle est l’épicentre du journal intime, de l’album photo, des archives vidéo, des prières muettes et des derniers souffles. Elle est pour ainsi dire, toujours repliée sur elle-même, tel un antre où le mystère fait de l’œil aux voyeurs. Et si, le temps d’une soirée, on retourne sa peau, on ouvre les volets, tout juste à la tombée de la nuit… »

Les artistes de la soirée sont Alice Bergeron, Stéphanie Beaudoin, Virginie Chrétien, Sébastien K. Côrriveau, Olivier D’Amours, Josée Desjardins, Guillaume Dufour Morin, Ève Dupuis, Mathieu Gosselin, Emmanuel Guy, Tom Jacques, Annie Landreville, Jean-Maxime Lévesque, Marja Murray, Céline Nyniawumunto, Marie-Sophie Picard, Robin Servant et Rémi Vaillancourt.

Un des initiateurs de l’événement, Guillaume Dufour Morin, explique que toutes les performances, installations, projections vidéo et explorations sonores présentées ont comme « levier » les fenêtres des maisons que les artistes ont retenues, ainsi que l'intérieur des pièces où elles se situent. 

La maison sera plongée dans l'obscurité et éclairée de l'intérieur, se révélant au regard du public : « L'événement cherche à tirer profit d'une intimité transgressée par l'œil voyeur. La prise de risques par les artistes est également constitutive de cet événement, qui est un laboratoire qui mise sur l'effet d'ensemble en collectif », ajoute M. Dufour Morin. 

L’événement est une initiative de Josée Desjardins, Marja Murray, Guillaume Dufour Morin et Marie-Sophie Picard et une idée originale de Josée Desjardins et Marja Murray.

L’accès est gratuit. En cas de forte pluie, l’événement sera annulé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média