Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 novembre 2017

Cynthia Coulombe est l’agricultrice de l’année au Bas-Saint-Laurent

©Photo TC Media - Hugues Albert

Cynthia Coulombe, de la Ferme La Croisée, de Saint-Fabien, est l’agricultrice de l’année au Bas-Saint-Laurent.

Elle a reçu ce prestigieux titre samedi lors du Gala Coup de cœur organisé par le Syndicat des agricultrices du Bas-Saint-Laurent.

Depuis sa tendre enfance, Cynthia savait déjà ce qu’elle voulait faire comme métier. Du haut de ses huit ans, pour un devoir de 3e année, elle se dessinait devant la ferme familiale. C’était clair dans sa tête. Elle serait agricultrice.

Cynthia est la 8e génération de Coulombe à exploiter les terres défrichées par ses ancêtres. Elle se transfère de génération en génération. Son père, Jean-Pierre Coulombe, qui est encore actionnaire avec elle, a repris la ferme de son père en 1982, puis c’est associé avec son frère en 1988. Le Ferme La Croisée fût donc fondée. C’est en 2011 que Cynthia acheta les actions de son oncle et commença à travailler à temps plein sur la ferme.

Depuis ce temps, les investissements se sont multipliés. Construction d’un silo, réaménagement de l’étable, modification de la vacherie, agrandissement de la laiterie, réaménagement des génisses et des veaux, remplacement d’équipements, et depuis cet automne, la construction d’une étable froide pour loger génisses taures et vaches tarie. Le tout pour l’efficacité, le confort et l’augmentation de la production. Le quota laitier est passé, depuis 2010, de 38 kg à 54 kg de matières grasses par jour. Ils sont passés d’un troupeau mixte Ayrshire et Holstein pur-sang à un troupeau 100% composé de sujets de race Ayrshire. Avec son conjoint, Jonathan Lagacé, ils misent beaucoup sur l’amélioration de la génétique du troupeau.

« Autour d’elle, il y a toujours eu des femmes qui s’impliquaient dans les travaux de la ferme. Ses tantes ainsi que sa mère aidaient aux champs. La présence de femmes en agriculture ne lui a jamais paru « anormale ». Elle a vite commencée à aider ses tantes à décharger le foin l’été et a aussi commencée à aider son père les fins de semaine lors des congés de son oncle. Pour commencer, donner le foin, mettre la paille et puis rapidement, faire la traite sont ses tâches. À partir du secondaire, ce fût le début de son travail à la ferme les fins de semaine ainsi que l’été. C’est à son entrer à l’ITA pour effectuer son cours en gestion et exploitation d’entreprise agricole qu’elle prend conscience du réel impact « non-traditionnel » de son choix de carrière. Dans son village natal, le chemin a été défriché avant elle, et sa place  n’a pas été difficile à faire localement. Plusieurs femmes reprennent la relève de leur père ou travaillent tout simplement sur des entreprises agricoles », raconte l’animatrice de la soirée.

Cynthia Coulombe est impliquée dans diverses organisations. Elle est vice-présidente de la Société coopérative agricole de Saint-Fabien et membre du conseil d’administration depuis 2010. Elle est aussi secrétaire du Club Ayrshire de Bas-Saint-Laurent depuis 2010, administratrice de la Caisse Desjardins du Bic St-Fabien depuis 2016 et trésorière de la Fondation de l’Écomusée de l’Est-du-Québec. Et depuis quelques années, elle écrit des articles parlant de la réalité d’agricultrice pour le blogue « Agrimom ».

Autres gagnants

Les autres lauréats de la soirée sont Christian Morais, de Trois-Pistoles (Partenaire-ressource), Lucie-Maude Gendreau, de Auclair (relève agricole), Rita Tremblay, de La Pocatière (agricultrice accomplie), Jean Côté de Sainte-Luce (implication sociale), Carole Couture, de Causapscal (transfert au féminin), Nadia Bernier et Nicolas April, de Saint-Jean-de-Dieu (démarrage d'entreprise).  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média