Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

16 novembre 2017

Travailleurs en métallique recherchés; besoin de 180 soudeurs

EMPLOI. La demande pour les 30 professions et métiers relatifs à la fabrication métallique industrielle est à son sommet dans la région, mais on n’arrive pas à y répondre.

C’est ce que constate le Comité Action Main-d’œuvre en Fabrication Métallique Industrielle (CSMOFMI), qui lançait son second plan d’action visant à recruter des étudiants spécialisés et formés dans des établissements de la région, ce matin. Par exemple, parmi la cinquantaine d’entreprises du Bas-Saint-Laurent concernées, on aurait besoin actuellement de 180 soudeurs. L’industrie représente 95 000 emplois au Québec et 3 300 entreprises au Québec.

« En deux ans (au Québec), l’enjeu « recrutement de la main-d’œuvre » est passé du 3e au 1er rang des préoccupations identifiées par nos membres, avec un très bon taux de réponse, dans notre enquête bisannuelle. En 2015, le ralentissement économique et le taux de change du dollar canadien étaient les enjeux numéros 1 et 2. La croissance de l’industrie a été importante entre 1992 et 2016, tandis que le chiffre d’affaires passait de 7,96 milliards$ à 21,3 milliards$ », illustre le directeur général du Comité (provincial) sectoriel de main-d’œuvre dans la fabrication métallique industrielle, Claude Dupuis, aussi membre du Comité Action au plan régional.

©Photo gracieuseté

Quinze entreprises, trois commissions scolaires et des partenaires importants comme Emploi Québec, le Comité sectoriel de main-d'oeuvre dans la fabrication métallique industrielle et le Cégep de Rimouski forment le Comité Action Main-d'Oeuvre en Fabricat

Mettre en valeur

Pour mieux cerner cette industrie, précisons que des entreprises bien connues de toute la région, comme Groupe maritime Verreault, Marmen Énergie, Produits métalliques PMI et Structures GB en font partie.

Le Comité Action Main-d'Oeuvre maintient qu’il vise à mettre en valeur le secteur de la fabrication métallique dans le dans le but de restreindre la pénurie de main-d’œuvre de ce domaine. Il vise également à faire connaître les programmes de formation de ce secteur et les métiers s’y rattachant, notamment les formations de soudage-montage et de techniques d’usinage. Pour ce faire, diverses activités de recrutement sont organisées dans les écoles secondaires; plusieurs plateformes de communication seront déployées dans les prochains mois, incluant notamment un site web, une infolettre aux conseillers en communication, des affiches publicitaires et une présence sur les réseaux sociaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média