Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 mai 2017

Squatex planifie de nouveaux travaux de forage dans La Mitis

©Photo TC Media - archives

EXPLORATION. La compagnie d'exploitation pétrolière et gazière, Ressources et Énergie Squatex, planifie des travaux de forage dans les secteurs de Sainte-Jeanne-D'Arc et de La Rédemption, d'ici les prochains mois.

« Il nous faut obtenir auparavant les nouveaux règlements gouvernementaux (projet de loi 106) avant de pouvoir aller de l'avant, ce qui devrait arriver à la fin juin. Par la suite, on rencontrera la MRC et les municipalités pour leur faire part de nos travaux » précise Mario Lévesque, directeur du développement des affaires chez Ressources et énergie Squatex.

Les retombées locales pour nous c'est important. La nouvelle réglementation est supposée apporter des redevances aux municipalités. -Mario Lévesque

La Commission de protection du territoire agricole du Québec a autorisé ce printemps la compagnie à forer un puits stratigraphique (étude de couches rocheuses) à Sainte-Jeanne-D'Arc. Ressources et énergie Squatex, qui a déjà réalisé des travaux de forage dans cette municipalité ainsi qu'à La Rédemption, bénéficiait déjà d'une autorisation de la CPTAQ, qui est venue à échéance en 2016.

Le financement des futurs travaux devrait aussi être bouclé à la fin juin, selon Mario Lévesque. « On n'a pas fait de levée de fonds lors de notre entrée en bourse, on voulait attendre que tout soit dans la bonne direction » indique-t-il.

« Les retombées locales pour nous c'est important. La nouvelle réglementation est supposée apporter des redevances aux municipalités. On  a toujours eu de l'ouverture là-dessus. Plus il en restera localement, mieux ce sera » souligne Mario Lévesque.

Avant que le projet de loi 106  ne soit adopté, Sainte-Jeanne-D'Arc n'avait pas appuyé la demande de Squatex devant la CPTAQ, invoquant l'absence d'entente sur les redevances ainsi que des craintes pour la protection de son eau.

Selon la CPTAQ, rien ne peut susciter actuellement une éventuelle crainte relativement à la protection de l’eau dans ce milieu situé à huit kilomètres du périmètre urbain.

Le maire Maurice Chrétien est satisfait des conditions imposées à la compagnie. « Il y a un suivi, un contrôle qui est exigé, des distances à respecter du point de vue environnemental, c'est plus rassurant » estime M. Chrétien.

Rappelons que la compagnie fondée par Jean-Claude Caron, un Matanais d'origine, mène des travaux depuis une quinzaine d'années dans La Mitis. « Des travaux exploratoires ont été faits, des statigraphies de surface, l'évaluation sismique. Des forages ont été réalisés dans les années 70 et 80 par la SOQUIP (Société québécoise d'initiatives pétrolières). En 2013,  nous avons effectué des forages plus en profondeur au Massé 1 et en 2014 au Massé 2, ce qui a amené la découverte d'un réservoir de 6 étages. Il y en a deux de gaz et quatre de pétrole » précise Mario Lévesque, en soulignant le potentiel élevé du secteur.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média