Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

13 juillet 2017

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

L'Octant Microbrasserie débutera sa production cet automne

©Photo Depositphotos.com – Wavebreakmedia

BIÈRE. Projet depuis les dernières années, L'Octant Microbrasserie deviendra réalité au cours des prochains mois à Rimouski alors que la jeune entreprise prévoit amorcer sa production en novembre.

Tous deux brasseurs, Hugues Turcotte et Émile Béland-Fournier travaillent sur leur projet de microbrasserie à Rimouski depuis quelques années. Les entrepreneurs s'affairent présentement à compléter les démarches administratives. Ils ont déposé une demande de permis de brasseur à la Société des alcools, des courses et des jeux et devraient avoir une réponse dans les prochains mois.

On commence déjà à avoir des partenariats avec des restaurants et des bars de Rimouski. -Hugues Turcotte

À ses débuts, L'Octant Microbrasserie produira cinq variétés de bières régulières. À cela s'ajouteront des brassins spéciaux. « On a une vision du brassage qui est un peu éclatée. Nous souhaitons développer des produits qui sortent des sentiers battus. On va essayer de sortir un produit saisonnier par mois, environ. Ils vont s'ajouter aux produits que nous allons brasser à l'année longue », indique Hugues Turcotte.

Brassage industriel pour débuter

S'il avait déjà été question d'ouvrir un pub, où la clientèle pourrait déguster les produits sur place, les plans ont changé pour les deux associés qui mettront d'abord leurs énergies dans la production industrielle. Cette option permet à l'entreprise de partir sur des bases solides et de se concentrer sur la qualité de son produit. L'Octant Microbrasserie brassera dans un édifice de la rue des Ateliers, dans le quartier industriel de Rimouski.

« On va produire de la bière en bouteille. On commence déjà à avoir des partenariats avec des restaurants et des bars de Rimouski. Il pourrait y avoir de la bière qui sera servie en fût dans la ville. Presque 90 % de la production sera en bouteille et distribuée au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie. Ce qui reste sera envoyé plus vers l'ouest, à Québec et Montréal », explique M. Turcotte.

Les deux hommes comptent miser sur leur équipement de brassage, qualifié de perfectionné et permettant une plus grande justesse dans la confection des bières. Ils ne tournent toutefois pas le dos au projet d'ouvrir un établissement de type pub d'ici quelques années. Le projet qui verra le jour sous peu aura nécessité des investissements qui dépassent les 400 000 $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média