Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

24 janvier 2018

L'exposition itinérante Fleurs d'ARMES fait halte à Toronto

©Photo Louis-Philippe Cusson

CAMPBELL HOUSE MUSEUM. Fleurs d'ARMES, cette exposition itinérante présentée pour la première fois aux Jardins de Métis, l'été dernier, poursuit sa route cette fois à Toronto.

L'exposition est présentée à la Campbell House Museum du 24 janvier au 25 mars. Elle voyagera par la suite au Centre d’accueil et d’éducation, Mémorial national du Canada, à Vimy en France, du 2 mai au 2 septembre, et au Château Ramezay – Musée et site historique à Montréal, du 4 octobre au 31 mars 2019.

Fleurs d’ARMES est un joyau et un exemple imaginatif et novateur du pouvoir de l'art. -Liz Driver

Réalisée par la commissaire Viveka Melki et présentée par les Jardins de Métis tout l'été dernier, l’exposition est construite autour des fleurs de Cantlie préservées depuis un siècle. Viveka Melki propose une réinterprétation par la floriographie – un mode de communication du sens et de l’émotion par les fleurs qui était utilisé à l’époque victorienne.

Fleurs d’ARMES comprend 10 stations qui mettent chacune en vedette une fleur cueillie par George Cantlie, un soldat canadien qui durant la Première Guerre mondiale a cueilli des fleurs dans les champs d’une Europe déchirée par la guerre afin de les envoyer à sa toute jeune fille, chez lui à Montréal, afin qu’elle se souvienne de lui au cas où il ne reviendrait pas de ce terrible conflit.

Chaque fleur s'accompagne d’extraits de ses lettres. Les stations représentent divers attributs associés aux thèmes de l’exposition et aux réflexions de Viveka Melki à propos de la guerre. Chacune d’entre elles met également en lumière le récit d’un Canadien ou d’une Canadienne dont John McCrae, Georges Vanier, Elsie Reford et A.Y. Jackson, qui met en lumière une expérience personnelle de la Première Guerre mondiale. Des sculptures de cristal optique, conçues sur commande par l’artiste torontois Mark Raynes Roberts, ainsi que des odeurs créées à Magog, au Québec, par la parfumeuse Alexandra Bachand agrémentent l'exposition, qui a connu a un énorme succès populaire lors des deux premières étapes de sa tournée de cinq villes.

Selon Liz Driver, directrice du Campbell House Museum, « Fleurs d’ARMES est un joyau et un exemple imaginatif et novateur du pouvoir de l'art pour enrichir et transformer notre compréhension et notre expérience de l'histoire de manière inattendue. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média