Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

31 janvier 2018

La Ville de Rimouski craint les effets du cannabis

©Photo TC Media – archives

DÉPENSES. Le maire, Marc Parent, estime que la légalisation du cannabis, quelque part autour du 1er juillet, aura de multiples impacts sur les dépenses et règlements de la Ville de Rimouski.

On peut penser en termes d’impact financier, mais il y aura aussi toute la refonte de certains règlements. Cela nécessite obligatoirement du travail additionnel. -Marc Parent

« On n’a pas d’évaluation. On peut penser en termes d’impact financier, mais il y aura aussi toute la refonte de certains règlements. Cela nécessite obligatoirement du travail additionnel de nos fonctionnaires, en matière d’urbanisme. Il y aura aussi nécessairement des interventions. Par exemple, est-ce que cela aura un impact sur les plaintes des résidents? Est-ce que les pompiers devront sortir plus souvent? Quels seront les impacts au plan des services de police? Il y a énormément d’inconnus », constate M. Parent.

©Photo TC Media - archives

"Les effets de la fumée secondaire de cannabis, contrairement à ceux de la cigarette, sont instantanés", fait remarquer le maire, Marc Parent, ici entouré des conseillers Jacques Lévesque, Grégory Thorez et Jocelyn Pelletier.

Cho$e certaine…

« Chose certaine, ça va coûter plus cher aux municipalités et villes! Je suis extrêmement heureux de voir que le gouvernement du Québec s’est engagé formellement à transférer des sommes substantielles aux corporations municipales pour payer les coûts associés à ça. Je crois qu’on doit, à la base, aligner notre réglementation sur celle des cigarettes. Ma crainte, c’est qu’on se retrouve avec plusieurs réglementations différentes selon les villes où on se trouve, au Québec. Les citoyens ne sauront plus ce qu’ils ont le droit de faire, selon qu’ils soient à Rimouski, à Mont-Joli ou à Rivière-du-Loup. Ce que j’espère, c’est que l’Union des municipalités du Québec puisse nous proposer des orientations qu’on pourrait adapter, au besoin; pour qu’elles reflètent une approche globale, dans une réalité locale », commente-t-il également.

La réglementation municipale pourrait-elle interdire la consommation de cannabis dans les parcs? « Il devra y avoir des discussions autour de la table du conseil municipal. Il faut savoir que les effets de la fumée secondaire de cannabis, contrairement à ceux de la cigarette, sont instantanés. C’est une réalité différente sur laquelle le conseil devra se pencher. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média