Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 février 2018

L'artiste Marie-Claude Hamel veut faire de La Mitis une MRC plus verte et plus attrayante

©Photo TC Media - Sonia Lévesque

DÉMARCHE. Inspirée par la démarche du photographe et humaniste franco-brésilien Sebastiao Salgado, qui a reboisé la ferme de son enfance en plantant des millions d'arbres, Marie-Claude Hamel, une artiste et une citoyenne engagée de Saint-Octave-de-Métis, a décidé de faire son propre effort, plus modeste il va sans dire, pour mieux protéger et interagir avec notre environnement naturel.

C'est ainsi qu'elle a créé Éco Mitis, une démarche qui mise sur la coopération entre les différents partenaires du milieu : les élus et gestionnaires municipaux, les citoyens, les organismes, les entreprises, les industries préoccupés par la nature.

On veut inciter les gens à être des citoyens écoresponsables et rejoindre ces gens-là aussi. -Marie-Claude Hamel

« Il s'agit de créer des ponts entre chaque groupe pour maximiser nos efforts afin d'améliorer notre milieu de vie et de préserver le patrimoine naturel, rendre ces efforts plus efficients » explique Marie-Claude Hamel.

Des tables rondes seront organisées sur différentes thématiques qui ont un écho dans La Mitis : le patrimoine,  l'eau, l'horticulture, la forêt, l'urbanisme, l'agriculture, l'alimentation, l'écoconstruction, les matières résiduelles, l'éducation, etc.

« Il faut que l'information qui va émaner de ces tables circule dans les municipalités. On veut inciter les gens à être des citoyens écoresponsables et rejoindre ces gens-là aussi. L'objectif est bien sûr d'en arriver à des actions concrètes » dit-elle en donnant en exemple le nettoyage annuel des berges. « Plutôt que de se faire dans les municipalités une après l'autre, cela pourrait se faire de façon intermunicipale. Même chose dans la manière de protéger les berges. Quelle est la meilleure solution pour que chacun puisse en bénéficier et copie les bonnes pratiques en somme. »

Un autre exemple : reboiser les bordures des grandes artères ou des rangs pour aider notamment à la biodiversité. « Comment dans nos villes, dans nos cours d'école, peut-on augmenter le reboisement » poursuit madame Hamel, qui rêve d'une MRC plus verte et plus attrayante sur le plan des aménagements urbains.

Les Jardins de Métis ont accepté de s'associer au projet qui fera l'objet d'une première présentation publique le jeudi 15 mars, à la faveur d'un 5 à 7, à la bibliothèque Jean-Louis-Desrosiers de Mont-Joli. Des élus ont déjà signifié leur participation.

Outre Alexander Reford, directeur des Jardins, Lyne Morissette, une écologiste spécialiste des mammifères marins, sera présente pour parler de l'importance de la démarche initiée par Marie-Claude Hamel.

Un site web est en processus de création. « Le blogue va être alimenté par différents experts et citoyens engagés qui ont des informations à communiquer » précise Marie-Claude Hamel, qui veut donner la parole à tous ces gens, spécialistes ou non, qui contribuent à améliorer leur environnement par leurs actions et leur volonté de mettre de la beauté autour d'eux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média