Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

08 mars 2018

Rimouski invitée à inscrire le patrimoine dans ses valeurs

©Photo gracieuseté

BÂTIMENTS. La Ville de Rimouski n’insiste pas assez sur la préservation du patrimoine bâti.

C’est ce que croient Julien Gagnon, un citoyen préoccupé par le sort de la cathédrale, celui de l’école des Frères du Sacré-Cœur (Ateliers Saint-Louis) et celui de l’arsenal (ancien manège militaire); et le conseiller du district Saint-Robert, Jocelyn Pelletier, qui siège sur le conseil d’administration de la Société rimouskoise du patrimoine. Les deux vont jusqu’à dire que le patrimoine devrait être inscrit dans les valeurs de la Ville qui servent annuellement à élaborer le plan d’action de la Ville, notamment le patrimoine bâti. Les principales valeurs rimouskoises sont le développement durable, la qualité de vie, la participation citoyenne, une administration efficiente et innovante et une économie responsable et créative.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

La cathédrale de Rimouski est fermée depuis plus de trois ans.

« La Ville et SRP devraient agir en fonction de la sauvegarde du patrimoine rimouskois. L’ancienne école, coin de la rue de l’Évêché et de l’avenue Saint-Louis, a près de 90 ans d’existence. La cathédrale en a davantage et doit demeurer la marque de commerce de notre ville. J’ajoute pour l’ancien édifice militaire de la rue Saint-Jean-Baptiste, que le gouvernement fédéral n’en a plus besoin, y a investi récemment des centaines de milliers de $, et veut s’en départir », soutient M. Gagnon.

Un conseiller est favorable

Les valeurs de la Ville ont été établies en fonction des suggestions des citoyens lors de différentes consultations. On peut penser qu’il y a moyen de les modifier et d’ajouter nommément la préservation du patrimoine, avec de la volonté politique. Jocelyn Pelletier n’hésite pas à dire qu’il est « Tout-à-fait d’accord! Ce serait un minimum. »

Il souhaite ajouter, à propos des normes de préservation imposées aux propriétaires de bâtiments patrimoniaux : « Les interventions de la STR visent à améliorer les différents projets et à préserver leur cachet patrimonial, à conserver les acquis. La Ville et la Société du patrimoine ont commencé à travailler en plus étroite collaboration et non en opposition. »

©Photo gracieuseté

Jocelyn Pelletier

Commentaires

5 février 2019

Julien Gagnon

la ville de Rimouski se dit proche du patrimoine bâti et que cela est dans ses valeurs ; par contre elle veut démolir les "Ateliers Saint-Louis , une ancienne école des Frères du Sacré-Coeur , construite vers 1924 c'et un édifice patrimonial qui a près de 94 ans de construction . C'est à ne rien y comprendre . Que pensez-vous de l'attitude de la ville de Rimouski ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média