Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 mars 2018

Se former aux premiers soins en santé mentale

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Deux Rimouskoises, Catherine Joly et Andrée-Anne Guertin, viennent de donner pour la première fois une nouvelle formation de premiers soins en santé mentale, qui permet de venir en aide aux personnes aux prises avec des troubles de santé mentale.

Pour les deux formatrices accréditées pour le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, tout le monde gagne à suivre cette formation de deux journées qui permet d’identifier les signes et symptômes apparentés aux troubles de santé mentale : « On aborde les principaux troubles, abus d’alcool ou drogues, dépression, troubles anxieux, de l’humeur, psychoses. Le premier geste consiste toujours à analyser le risque suicidaire pour maintenir la sécurité de la personne, mais on ne pose pas de diagnostic », explique Mme Guertin, qui souligne que si dans le Canada anglophone, la formation roule depuis un certain temps, elle est déploiement dans le Canada francophone.

La première cohorte a accueilli des membres de la direction et des professionnels de la Commission scolaire des Phares : « Les milieux scolaires ont montré de l’intérêt, on retrouve beaucoup de ces problématiques chez les élèves, et les enseignants sont démunis, car ils ne sont pas toujours formés face à ça. Cela leur permet de partager un vocabulaire commun d’agir de la même façon, de cibler les interventions, de normaliser les symptômes. Il est prévu de former les professeurs l’an prochain », ajoute Mme Guertin.

Travail et santé mentale

Les formatrices expliquent que ce cours est nécessaire pour diminuer les préjugés envers les troubles de santé mentale : « De plus en plus de personnes sont aux prises avec des problèmes de santé mentale, et les manifestations en sont grandissantes. Il faut tout simplement être capable de prendre soin des autres », précise Mme Joly.

Les deux formatrices sont conseillères en intégration socioprofessionnelle au Service alternatif d'intégration et de maintien en emploi (SAIME) et constatent que santé mentale et travail sont reliés. « Le travail nous permet un équilibre, mais peut nous rendre malades et souvent, ces signes se manifestent en emploi, sous forme d’arrêts de travail, d’épuisement (« burn out »). Comme employeur ou collègue, on peut déceler certains symptômes. Une intervention en santé mentale peut durer jusqu’à une année »

Informations : Catherine Joly au 418-723-3923.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média