Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

18 avril 2018

« Un cri d’espoir, pas un cri d’alarme » -Maïté Blanchette-Vézina

JEUNES DE LA MITIS. Ce n’est pas un cri d’alarme que veut lancer la mairesse de Sainte-Luce, Maïté Blanchette-Vézina, à propos de la situation de la jeunesse, dans La Mitis, mais un cri d’espoir.

La MRC de La Mitis vient d’amorcer une consultation des 15 à 35 ans de son territoire, bâtie autour du thème « Rêve ta Mitis », avec un questionnaire électronique qui doit permettre aux jeunes de s’exprimer sur plusieurs enjeux qui les concernent, tels l’emploi, les loisirs, le transport, etc. L’exercice se veut l’occasion pour la jeunesse mitissienne d’influencer les orientations que prendront les décideurs et les acteurs qui fournissent des services à la population, dans la MRC. La mairesse de Sainte-Luce, porte-parole du comité de pilotage, croit qu’il faut rester positif face à l’avenir, malgré des statistiques inquiétantes.

Il faut faire quelque chose et on bouge. Je m’attends à ce que nous puissions en sortir du concret. -

« Comme je suis la plus jeune membre du conseil des maires de la MRC, cela allait de soi que je sois sur le comité. Entre 2006 et 2016, il y a eu un déclin de la démographie des 20-34 ans de 18%, dans La Mitis. On le vit à Sainte-Luce; c’est certain que notre portrait de la population est un peu le même. Chez-nous, beaucoup de retraités viennent s’installer pour profiter de la proximité de la mer. Mais de Les Hauteurs à Saint-Gabriel, en passant par Saint-Charles-Garnier, Saiont-Dionat, Sainte-Angèle, Grand Mitis, etc, on veut une MRC forte et nous sommes inter-dépendants. Si on fait une MRC attractive pour les jeunes, pour les garder ou les attirer, on se donne une relève. »

« Être à l’écoute »

« Il faut qu’on soit à l’écoute des jeunes, pour mieux répondre à leurs besoins. Je ne lance pas un cri d’alarme, je veux plutôt lancer une invitation aux jeunes, de profiter de cette occasion pour nous dire ce qu’ils veulent, pour leur MRC. On veut les entendre. Ce n’est pas un cri d’alarme du tout, c’est un cri d’espoir! On veut s’adapter. Il faut faire quelque chose et on bouge. Je m’attends à ce que nous puissions en sortir du concret. Il y a un virage jeunesse à la MRC et on sent un vent de dynamisme et de renouveau pour La Mitis, avec 11 nouveaux maires sur 16 », insiste-t-elle.

Du rivage aux collines, la diversité de la MRC de La Mitis est un atout. « C’est une très belle force. Nous avons beaucoup d’attraits. Il faut les faire connaître et les faire apprécier. Nous espérons aussi que les jeunes interpellés vont se sentir concernés et vont éventuellement s’impliquer eux-aussi », conclut Maïté Blanchette Vézina.

Pour participer à la consultation : https://fr.surveymonkey.com/r/consultationjeunesseMitis

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média