Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

17 mai 2018

6 M$ pour répondre au « trou noir » du chômage

©Photo TC Media - Pierre Michaud

ENTENTE QUÉBEC-OTTAWA. Le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada concluent une entente pour aider les travailleurs saisonniers à traverser la fameuse période du « trou noir » du chômage.

L’annonce en a été faite ce matin, à Mont-Joli, en présence du député fédéral d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, et du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec, François Blais. « Nous sommes ici avec vous, ce matin, parce que votre région est l’une des quatre qui sont le plus touchées par le phénomène des emplois saisonniers », a fait remarquer le ministre Blais. Le gouvernement fédéral verse 6,4 M$ au gouvernement provincial pour s’assurer que les travailleurs des industries saisonnières aient accès à du soutien au moment de la fin de leurs prestations. La main-d’œuvre est de juridiction provinciale.

Notre gouvernement tient compte des préoccupations des travailleurs des industries saisonnières. -Rémi Massé, député

« Réels défis »

Québec utilise d’ores et déjà cet argent pour financer les travailleurs saisonniers en formation et pour financer les entreprises saisonnières qui acceptent de prolonger la période d’emploi de leur main-d’œuvre pour la former. « L’allocation versée aux travailleurs sera équivalente ou supérieure à celle de l’assurance-emploi. Les entreprises saisonnières pourront obtenir un remboursement de 100% des dépenses de formation admissibles, incluant les salaires de leur main d’oeuvre, jusqu’à concurrence de 20 $ de l’heure », a précisé M. Blais.

Près de 100 personnes sont touchées jusqu’à maintenant dans la région. « Notre gouvernement tient compte des préoccupations des travailleurs des industries saisonnières et des réels défis que certains d’entre eux doivent surmonter à la saison morte, à cause d’une perte de revenu, particulièrement en raison de la baisse du taux de chômage qui restreint l’accès aux prestations. Nous sommes heureux de financer ce projet pilote pour les travailleurs des industries saisonnières du Québec, afin que les familles puissent joindre les deux bouts jusqu’au début de la saison de travail suivante », commente le député Massé.

Les intéressés s’adressent aux centres locaux d’emploi (CLE) d’Emploi Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média