Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Art de vivre

Retour

13 juin 2018

Le chef Michael Fortin se joint à l'Auberge du Grand Fleuve

Tourisme

©Photo L'Avantage - Pierre Michaud

MÉTIS-SUR-MER. Une table renommée dans le circuit touristique gaspésien, celle de l’Auberge du Grand Fleuve, à Métis-sur-Mer, dans La Mitis, accueille un nouveau chef de grand talent, en ce début de saison.

Il s’agit de Michael Fortin, qui précise ici son parcours: « Je suis originaire de Québec et à 18 ans (il en a maintenant 31), je savais ce que je voulais faire. Je me suis inscrit à l’École hôtelière de la Capitale et j’ai complété mon cours de cuisine française en deux ans. J’ai travaillé au Capitole, puis pendant trois ans avec Frédéric Casadei, un chef réputé, à l’Auberge la Goéliche, à l’Ile d’Orléans. J’ai opéré mon entreprise de traiteur, les Deux Gémeaux, et maintenant, j’avais envie de nouveauté. Je m’intéressais à la Gaspésie. J’ai rencontré les propriétaires de l’Auberge et on s’est entendus. Ma famille (conjointe et enfant de 14 mois) est installée depuis deux semaines. Il se pourrait que nous demeurions ici à l’année. »

©Photo L'Avantage - Pierre Michaud

Une portion de risotto dégustée avec joie par l'auteur de ces lignes.

Il faut préciser que Métis-sur-Mer est dans le territoire administratif du Bas-Saint-Laurent mais est située en Gaspésie, sur le plan touristique. Le menu de l’Auberge, dont la table avait déjà bonne réputation, se trouve renouvelé à la suite de l’arrivée de Michael. « On offre une très bonne table, qui, je crois, n’aura pas son pareil dans l’Est du Québec. Nous proposons des produits locaux et des produits haut-de-gamme : huile de truffe, truffe, saumon fumé maison, poisson d’eau salée, torchon de foie gras, etc. Nous allons bientôt travailler l’oursin. Notre rapport qualité-prix est excellent », renchérit M. Fortin.

©Photo L'Avantage - Pierre Michaud

L'Auberge du Grand Fleuve.

Auberge et cachet

Les cuisines française, du terroir et italienne sont à l’honneur. « L’accueil est chaleureux et je trouve l’endroit magnifique. On prend du recul de la ville. La Gaspésie est de toute beauté », soutient Michael Fortin.

©Photo L'Avantage - TC Media

Michael Fortin

L’Auberge du Grand Fleuve et ses 15 chambres ont un cachet bien particulier. Elle est collée sur le fleuve et met une bibliothèque à la disposition de ses visiteurs. Il n’est pas rare que ce soit l’unique destination de touristes, qui y prolongent leur séjour et profitent de la table tous les jours, matin, midi et soir. Des artistes la fréquente. On y accueillera bientôt le dramaturge Michel Tremblay.

« Le tourisme va bien en Gaspésie cette année et la saison s’annonce bonne. En plus, nous avons une clientèle établie qui revient chaque année. La table et l’ambiance familiale sont nos signatures. L’Auberge existe depuis 24 ans », précisent le fondateur, Raynald Pay, et son fils Manuel.

Commentaires

21 décembre 2018

Kim lacroix

Salut il est un bon cuisinier et à chaque fois qu’on se voit il nous prépare de bon repas comme un magnifique tartare.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média