Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

17 juillet 2018

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

À Rimouski François Legault précise sa pensée sur de nombreux sujets régionaux

©Photo Journal L'Avantage - Charles Lepage

VISION DE LA CAQ. Alors qu’il présentait mardi la nouvelle candidate de la CAQ dans Rimouski, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, s’est exprimé sur la vision de son parti à propos de nombreux sujets d’intérêts régionaux. 

Dans un premier temps, François Legault a dénoncé la décision du gouvernement libéral d’imposer un nouveau régime de taxes scolaires qui pénalise les propriétaires du Bas-Saint-Laurent. « Ici, on paie trois fois plus de taxes scolaires que dans d’autres régions. Pour une maison moyenne, les taxes scolaires sont de 200 $ dans les Laurentides, mais, dans le Bas-St-Laurent, c’est 600 $, alors qu’on offre pourtant les mêmes services. Et le PLQ et le PQ, incluant le député péquiste de Rimouski, refusent de corriger cette injustice », déplore-t-il.

À Rimouski, il y a 50 % des patients à l’urgence qui n'ont pas d'affaire là et qui auraient dû être traités dans des cliniques pour des problèmes mineurs. La combinaison médecins-infirmières est à privilégier.  -François Legault

À propos des services en région, M. Legault aspire à la décentralisation de tous les services : éducation, santé, économie. « Il y a beaucoup trop de décisions qui se prennent à Québec. Il faut donc créer plus d’emplois, mieux payés, dans toutes les régions du Québec. »

La vision du développement de l’énergie éolienne par la CAQ a souvent fait les manchettes ces derniers temps. Le chef de la CAQ se dit ouvert au développement de l’éolien. « Notre parti est même ouvert à l’idée de construire un nouveau barrage, mais une fois qu’on aura conclu des contrats d’exportation d’électricité vers l’Ontario, le Nouveau-Brunswick ou le Nord-Est américain. Dans le passé, Hydro Québec n’a pas été assez agressive et malheureusement, on a fabriqué de l’électricité qui a coûté 2,5 G$ aux contribuables québécois, ce qui a fait augmenter les tarifs d’électricité. »

Qu’arrivera-t-il de la stratégie maritime sous un gouvernement de la CAQ ? « Il y a cinq ans, j’ai publié un livre que j’ai appelé « Le projet St-Laurent » que les libéraux ont un peu copié… On n’utilise pas assez le St-Laurent dans plusieurs domaines, dont le transport de marchandises. Au Québec, on est champion dans le transport par camion. C’est plus coûteux. Il faut utiliser davantage les bateaux et nos ports moyennant des ententes avec le fédéral. Il est temps qu’on fasse preuve de leadership en ce domaine. Il y a aussi un potentiel énorme en tourisme de croisière sur le St-Laurent qu’on doit développer entre Montréal et Gaspé incluant le Bas-Saint-Laurent. Il faut agir de ce côté-là, ça presse », commente François Legault qui propose aussi que les fonctionnaires responsables des services en région habitent en région pour mieux comprendre les enjeux.

Par ailleurs, les travaux de prolongement de l’autoroute 20 interpellent le chef de la CAQ. « Il faut enfin le faire ce projet. On ne peut pas parler de développement économique si on n’est pas capable d’avoir des infrastructures. Il faut effectivement prolonger la 20 pour que ce soit sécuritaire et qu’il y ait des espaces de dépassement. »

Enfin, M. Legault invite les électeurs de Rimouski à tourner la page sur les 15 ans de gouvernement libéral. « Quand on regarde le bilan dans le dossier de nos aînés, en éducation, en économie ou en santé, on se rend compte qu’il est temps de changer de gouvernement. Il nous faut de nouvelles idées et une nouvelle équipe pour former un nouveau gouvernement. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média