Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 juillet 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Croissance et innovation en agriculture

Après avoir obtenu à nouveau d’excellents résultats financiers en 2017-2018, Financement agricole Canada (FAC) réaffirme son engagement de soutenir la croissance et l’innovation au sein de l’industrie agricole et agroalimentaire canadienne.

« L’agriculture et agroalimentaire demeure l’un des secteurs les plus productifs et dynamiques de l’économie canadienne, assure Michael Hoffort, président-directeur général de FAC, à la publication du rapport annuel de la société d’État fédérale. Au cours du dernier exercice, FAC a reçu un nombre record de demandes de financement provenant de producteurs et d’exploitants d’agroentreprises désireux d’investir dans l’industrie et d’accroître leurs activités, de construire de nouvelles installations et d’adopter des technologies favorisant l’efficience. »

Le portefeuille de FAC est passé à 33,9 milliards de dollars en 2017-2018, soit une hausse de 8,4 %, et comprenait 3,3 milliards de dollars de nouveaux prêts à de jeunes agriculteurs. La société a également augmenté son financement au secteur de l’agroalimentaire et de l’agroentreprise, soutenant de jeunes entrepreneurs et aidant des exploitants d’entreprises à devenir des chefs de file dans la création d’emploi et l’innovation.

« L’innovation est à l’origine d’une productivité et d’une compétitivité accrues, affirme M.ؘ Hoffort. Nous comprenons les besoins de nos clients d’un bout à l’autre de la chaîne de valeur agricole, passant des producteurs primaires aux exploitants d’agroentreprises et d’entreprises agroalimentaires, qui créent des produits à valeur ajoutée pour les marchés canadiens et mondiaux. »

Dans une perspective d’avenir, FAC a l’intention de renforcer son rôle d’intérêt public en contribuant à une industrie agricole et agroalimentaire plus durable et inclusive. La société d’État fédérale est d’ailleurs en voie de lancer des initiatives visant une meilleure compréhension de la santé mentale en agriculture, de créer du soutien financier et entrepreneurial pour les femmes et d’explorer des moyens d’inclure plus de personnes et de collectivités autochtones dans l’industrie.

« En aidant les producteurs primaires et les exploitants d’entreprises agroalimentaires à atteindre leur plein potentiel, FAC permet à l’industrie agricole et agroalimentaire canadienne de multiplier les possibilités pour un éventail plus vaste de gens qui peuvent apporter de nouvelles idées et lui insuffler une nouvelle énergie, affirme Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire. Par la même occasion, la société participe à l’objectif ambitieux de notre gouvernement d’augmenter les exportations agroalimentaires à 75 milliards de dollars d’ici 2025. »

En 2017-2018, grâce à ses programmes de soutien, la société a aidé l’an dernier des clients de l’Ontario et du Québec touchés par l’humidité excessive et, plus récemment, au printemps, a soutenu des acériculteurs du Nouveau-Brunswick et du Québec ainsi que des producteurs de fruits et légumes des Maritimes faisant face à des conditions météorologiques défavorables.

FAC a également réinvesti près de 4 millions de dollars dans des initiatives d’investissement communautaire; a lancé Allumés!, le Sommet FAC de la relève agricole; a offert une vaste gamme d’événements d’apprentissage dans le cadre de son Carrefour du savoir agricole, qui ont attiré plus de 15 000 participants, et recueilli l’équivalent de 7,2 millions de repas en collaboration avec ses partenaires animés par des préoccupations semblables dans le cadre de son programme FAC en campagne contre la faim, qui appuie les banques alimentaires du Canada. FAC continue également d’appuyer des groupes comme les 4–H du Canada, Agriculture en classe, l’Association canadienne de sécurité agricole, le service ambulancier aérien STARS et de nombreuses associations de l’industrie.

« Notre rôle ne se résume pas à effectuer des transactions de prêt, précise M. Hoffort. Nous sommes heureux à l’idée de continuer à appuyer les jeunes et les nouveaux venus en agriculture, de faciliter les transferts intergénérationnels de fermes familiales et de soutenir la croissance de nos clients et de l’industrie. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média