Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 janvier 2018

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Une famille de Rimouskois au cœur d’un périple de deux ans à vélo à travers le monde

©Photo gracieuseté

Christophe Fortier, sa conjointe Marie Millier et leurs enfants Noa, 6 ans, Émy, 3 ans et Lou un an ont quitté Rimouski le 29 avril dernier pour un périple de deux ans et demi de vélo à travers le monde.

« Nous sommes partis pour un minimum de deux ans et demi de vélo à travers le monde. Il n'y a pas vraiment d'objectif sportif, mais plus un objectif familial. Tout simplement une envie de voyager et de profiter de notre belle planète avec nos enfants et leurs montrer toute la richesse qui nous entourent, faire découvrir le vrai visage de la population locale des pays traversés et créant des liens grâce au voyage. Apprendre à nos enfants les valeurs du partage, du respect des autres et leur donner envie de profiter au maximum du moment présent. Nous souhaitons à travers ce voyage resserrer encore plus les liens de notre famille», indique Christophe.

©Photo gracieuseté

Les membres de la famille en expédition.

La petite famille a visité l’Est du Canada jusqu’à maintenant. « Nous sommes partis le 29 avril de Rimouski pour faire le tour de la Gaspésie jusqu'à Campbellton, au Nouveau-Brunswick. Ensuite, nous avons longé la côte du Nouveau-Brunswick jusqu'à traverser le pont de la confédération. Nous avons pu visiter l'Île-du-Prince-Édouard et ensuite prendre le traversier pour nous rendre aux Îles-de-la-Madeleine où nous sommes restés cinq semaines. Ce fut notre coup de cœur jusqu’à maintenant. Ma conjointe en a profité pour y travailler trois semaines. Après ça, nous sommes repartis en direction de la Nouvelle-Écosse pour nous rendre jusqu'au Cap-Breton sur la Cabot Trail. Puis, retour vers le Québec pour terminer notre voyage au début octobre. Nous sommes restés quelques semaines afin de régler des détails administratifs et nous sommes repartis avec notre voiture et tous nos vélos au Cap-Breton pour faire du «home-sitting», raconte le paternel en direct du Cap-Breton.

M. Fortier explique que le «home-sitting» est le fait de s'occuper de l'entretien général de la maison en y habitant pendant l'absence du propriétaire. « Nous avons rencontré les propriétaires de la maison lors de notre passage au Cap-Breton. Nous ferons du «home-sitting» jusqu'au mois d'avril. Nous devons repartir pour l'Europe en avril afin, si le budget le permet toujours, de rouler pendant 15 mois à travers toute l'Europe. Après nous reviendrons au Québec pour nous poser, le temps de refaire notre budget et de partir vers l'Ouest canadien et la côte Ouest américaine», explique M. Fortier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média