Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

03 janvier 2018

René Roy nommé à la présidence de la Fabrique

©Photo TC Media - Pierre Michaud

RIMOUSKI. Un ancien membre du conseil de la Fabrique Saint-Germain, René Roy, y effectue un retour à la présidence.

La nomination de M. Roy à ce poste par l’archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin se confirme. Le président sortant, Normand Lavoie, ne sollicite pas de renouvellement de mandat à son échéance, fin janvier. René Roy avait brigué le poste de marguillier pour Pointe-au-Père lors des élections du 3 décembre dernier, mais la présidence est un poste nominatif. Il a été battu par Jean-Yves Roy, qui doit être assermenté à la prochaine assemblée.

C’est l’ensemble de la Fabrique qui m’intéresse. -

La nouvelle a une importance majeure dans le dossier de la cathédrale, que Mgr Grondin veut désacraliser afin de lui donner une nouvelle vocation qui améliorerait ses chances de restauration. Des marguilliers membres du Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la cathédrale de Rimouski s’y opposent et font aussi partie du conseil de Fabrique. En décrépitude, la cathédrale de Rimouski est fermée et placardée depuis trois ans.

René Roy dit vouloir adopter une attitude d’ouverture. « Il y a de gros dossiers à régler pour le bien de l’organisation de la Fabrique, dont celui de la cathédrale. Il y aura des décisions importantes à prendre dans les prochains mois. J’avais initié certaines choses il y a trois ans pour la cathédrale, mais c’est l’ensemble de la Fabrique qui m’intéresse. Je suis prêt à accueillir les propositions avec ouverture et à retenir la meilleure solution pour la cathédrale, mais il faut vite avancer », déclare-t-il.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

Mgr Denis Grondin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média