Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

03 octobre 2018

Réseau Sélection agrandira sa résidence pour aînés

Le stationnement laissé à l'abandon sous la partie de la Grande Place, à Rimouski.

©Archives - Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Le stationnement laissé à l'abandon sous la partie de la Grande Place, à Rimouski.

GRANDE PLACE.  Le propriétaire de la Grande Place, Réseau Sélection, confirme que l’édifice abandonné doit être démoli d’ici au printemps 2019 pour être remplacé en partie par un agrandissement de la résidence pour aînés du Havre de l’Estuaire.

 

e premier vice-président développement international chez Réseau Sélection, Gaétan Cormier, indique que la construction de ce projet de nouvelle résidence pour aînés devrait débuter après la démolition de  la ruine abandonnée. « Le zonage actuel nous autorise un immeuble à huit étages sur tout le secteur. Nous débutons actuellement le travail sur les plans, nous écoutons les commentaires et nous nous ajustons, donc je ne peux pas encore donner le nombre d’étages. »

Le vice-président affirme toutefois qu’il s’agira d’un bâtiment de type résidentiel avec appartements et unités de soins, incluant une composante commerciale au rez-de-chaussée, et que sa volumétrie ne couvrira par celle occupée actuellement par la Grande Place. Il ajoute que le Havre de l’Estuaire, dont Réseau Sélection est également propriétaire, est actuellement presque remplie à pleine capacité : « La résidence compte 334 appartements, 22 unités de soins, pour un total de 356 unités. Les unités de soins sont occupées à 100 % et logements occupés à 95 %. »

M. Cormier assure que si un nouvel immeuble est construit, un stationnement sous-terrain pour les besoins de l’immeuble sera également aménagé. « Notre engagement est de respecter la servitude de stationnement des riverains. Chaque case d’un riverain va être remplacée par une nouvelle case pour les riverains dans tout nouveau projet. »

150 M$

Il s’agit d’une première phase dans un projet qui doit s’inscrire sur le plus long terme et englober le quadrilatère entre les avenues Belzile et Cathédrale, le boulevard René-Lepage et la rue Saint-Germain. « On peut compter de 30 à 50 M$ pour cette phase. Au total, l’ensemble du projet pourrait hypothétiquement atteindre 150 M$, dépendamment des besoins du marché. »

La semaine dernière, la firme Sid Lee, mandatée conjointement par Réseau Sélection et la Ville de Rimouski pour créer trois esquisses pour ce projet de grande envergure, est venu présenter les trois options à la population rimouskoise.

M. Cormier ajoute que la Ville devrait à nouveau mandater la firme d’architectes pour élaborer l’esquisse d’un projet qui rassemblera les idées et commentaires de tous. « Il faut juste trouver le bon équilibre entre la bonne densité, la bonne intégration. Mais pour nous c’est clair, on l’a compris pas les commentaires des gens qui se sont exprimés, le statu quo de ne rien faire, de laisser n’est pas une solution. »

Attente

M. Cormier explique l’interminable attente dans le règlement du dossier par plusieurs contraintes. En premier lieu, le cadre réglementaire gouvernemental et municipal, imposant un projet de remplacement dans le cas d’une démolition de l’édifice. « Évidemment, il y a aussi le fait que trouver un projet de remplacement n’est pas chose facile. »

Le courant semble toutefois bien passer entre l’entrepreneur et la Ville de Rimouski, puisque Réseau Sélection se dit très favorable à la participation de la municipalité au projet d’aménagement de l’actif collectif. « On a collaboré avec la Ville pour ce projet mobilisateur, dans un processus démocratique où on a mandaté conjointement Sid Lee pour amorcer cette réflexion. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média