Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

01 Octobre 2018

Pascal Bérubé d’abord heureux de sa cinquième victoire

Pascal Bérubé d’abord heureux de sa cinquième victoire

©Stéphane Quintin - L'Avantage Rimouski

Pascal Bérubé

MATANE-MATAPÉDIA. Le député sortant de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, est l’un des rares survivants péquistes mais avec un gain sans équivoque..

Le château-fort aura tenu le coup devant la vague caquiste avec 70% du voite exprimé. M. Bérubé est réélu pour un cinquième mandat, devant notamment Mathieu Quenum, de la CAQ, la libérale Annie Fournier, directrice de la Société d’aide aux collectivités (SADC) de la région de Matane, et la candidate de Québec Solidaire, Marie-Phare Boucher.

En entrevue avec L’Avantage, Pascal Bérubé a voulu se montrer positif : « C’est une très belle majorité, due au travail exceptionnel de nos bénévoles. Je remercie toutes les personnes qui se sont déplacées pour voter. Les gens, ici, ont fait le choix d’un député qui leur ressemble et qui rassemble, qui se bat pour eux. Nous avons démontré qu’ici, l’argument du représentant qui doit être du bord du pouvoir ne tient par la route. Les libéraux ont subi leur pire défaite depuis la confédération. »

Pascal Bérubé rappelle par ailleurs ses liens avec le futur Premier ministre, lorsqu’invité à commenter le triomphe de la Coalition Avenir Québec. « Nous allons collaborer avec le nouveau gouvernement pour le mieux. C’est particulier, car François Legault a été mon premier patron politique. J’ai travaillé à son cabinet, au ministère de l’Éducation. Nous avons de très bonnes relations, une longue histoire de respect, d’affection et d’amitié l’un pour l’autre. Je vais certainement mettre à contribution cette excellente relation, au bénéfice des électeurs de Matane-Matapédia. »

Retiré!

Que lui réserve l’avenir? « Quatre ans à travailler pour les gens de chez-nous. Et ça commence dès mardi matin, au bureau, heureux d’être là, comme ce soir (lundi). »

Qu’il l’admette ou non, la victoire est sans doute douce amère pour M. Bérubé, un pilier du Parti québécois ayant agi comme leader parlementaire lors de la dernière session de l’Assemblée nationale. Avec le soutien d’à peine un électeur sur cinq, le PQ aura beaucoup de remises en question à faire.

Une réalité que M. Bérubé s’est refusé à commenter en entrevue dans les grands réseaux nationaux et chez-nous, voulant célébrer sa victoire et celle de ses militants. S’inspirant peut-être des séries du baseball majeur, M. Bérubé a indiqué à Patrice Roy, de RDI, qui insistait une nouvelle fois pour lui en parler: « Vous avez trois prises ».

Il n’a pas davantage accordé de but sur balles à l’auteur de ces lignes : « Par respect pour mon chef, je vais lui laisser l’occasion de s’exprimer avant d’aller plus loin. Ce que je me devais de faire, c’était de gagner ma circonscription et je l’ai fait. »

Commentaires

1 octobre 2018

Suzanne Tremblay

Bravo pour ce nouveau mandat. Gardons le cap. Il faudra être prudent et aux aguets! Plus de 60% de la population ont votés contre la CAQ. Il faut s’en souvenir.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média