Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

01 Octobre 2018

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Une belle expérience qui amène à se dépasser

CAROL-ANN KACK

Une belle expérience qui amène à se dépasser

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Carol-Ann Kack, candidate défaite de Québec Solidaire dans Rimouski.

La candidate de Québec solidaire (QS) dans Rimouski Carol-Ann Kack se dit extrêmement fière et très satisfaite de la campagne qu’elle a menée au cours des dernières semaines en compagnie de nombreux bénévoles qui lui ont prêté main-forte.

Je l’ai vécue comme une belle expérience qui amène beaucoup à se dépasser lors d’exercices comme les débats et tout l’univers médiatique. J’ai appris beaucoup de cette expérience-là et si ça se trouve, elle servira à mieux me présenter une prochaine fois si les membres de Québec Solidaire me portent leur confiance », confie Mme Kack.

À l’instar de Gabriel Nadeau-Dubois, l’un des deux porte-parole de cette formation, Carol-Ann Kack constate que son parti est devenu une force politique non négligeable au Québec avec un nombre de sièges semblable à celui du Parti Québécois et que sa formation est là pour rester.

D’ici les prochaines élections, Mme Kack entend poursuivre sa carrière de psychoéducatrice à la Commission scolaire des Phares (CFRN) sans toutefois mettre un terme à ses activités politiques. « Je vais continuer d’être la porte-parole de Québec solidaire à Rimouski. Je vais continuer mon implication au sein du parti et les prochains jours seront consacrés au bilan de notre campagne en préparation aux prochaines élections. »

Enfin, Carol-Anne Kack avoue qu’elle s’attendait à un score plus élevé pour Québec Solidaire dans Rimouski. « Beaucoup de gens ont voulu le changement et parfois ils hésitaient entre la Coalition Avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire (QS). D’autres suivaient davantage la campagne des chefs que celle des candidats. Sur le terrain, j’entendais dire que c’était moi et Harold LeBel qui étions les deux candidats vraiment dans la course. Dans les faits, c’est autre chose qui s’est exprimé et c’est correct comme ça. Je ne suis pas étonnée de l’appui qui s’est manifesté pour M. LeBel et je lui transmets mes félicitations. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média