Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 octobre 2018

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Trois hommes du Bas-Saint-Laurent sauvés grâce aux dons d’organes

DÉFI CHAÎNE DE VIE

Trois greffés qui profitent aujourd’hui de leur deuxième vie grâce aux dons d’organes

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Trois greffés qui profitent aujourd’hui de leur deuxième vie grâce aux dons d’organes. Guy-Martin Couture de Rimouski, Alex Gagné d’Amqui et Michel Fournier, de Mont-Joli.

Donner ses organes et ses tissus à son décès est un geste généreux qui permet de sauver jusqu’à huit vies et de redonner la santé à 20 autres personnes. Guy-Martin Couture, 49 ans, Alex Gagné, 20 ans et Michel Fournier, 60 ans, en sont les témoins vivants aujourd’hui.

Trois histoires, trois parcours différents et des délais d’attente très variables pour ces individus.

Guy-Martin Couture

Originaire de Percé, Guy-Martin Couture jouit d’une double « chance ». Greffé du rein le 25 décembre 2003 (son donneur avait 71 ans) et greffé d’îlots pancréatiques en juin 2018, ce père de trois enfants, diabétique de type 1 et directeur des opérations fixes chez un concessionnaire automobile à Gaspé, vit depuis 10 ans à Rimouski. Une semaine sur deux, il conduit de sa résidence de Rimouski à son bureau de Gaspé.

 « Avant 2003, je devais me restreindre à un long processus de dialyse de huit heures par jour et qui a duré six ans et quelques mois au lieu des trois ans d’attente comme on m’avait parlé. Aujourd’hui, mon « nouveau rein » est âgé de 85 ans et il est en période de rejet. » Au moment de cette entrevue, M. Couture partait pour Québec afin d’y subir d’autres examens afin de connaître l’évolution de son état. La dialyse et un retour à la liste d’attente sont au nombre des réponses possibles dans son cas. « L’idéal pour moi serait d’avoir un donneur pour remplacer ce rein qui prend de l’âge. Heureusement, ma greffe d’îlots pancréatiques fonctionne à merveille, j’étais diabétique depuis 38 ans et maintenant, je fonctionne comme une personne normale », témoigne-t-il.

Guy-Martin Couture, greffé de Rimouski

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Guy-Martin Couture de Rimouski, autrefois de Percé.

Alex Gagné d’Amqui.

©Photo : Charles Lepage. - L'Avantage Rimouski

Alex Gagné d’Amqui.

Alex Gagné

Originaire d’Amqui, Alex Gagné est atteint de fibrose kystique depuis sa naissance, une maladie qui touche différents organes, mais surtout l'appareil digestif et les poumons. L’évolution de cette maladie a fait en sorte que le 3 juillet 2018, au CHUM à Montréal, ce jeune homme a pu profiter de sa nouvelle vie grâce à une greffe des deux poumons, reçue d’un jeune sportif décédé. « J’étais rendu à un point critique, ma capacité pulmonaire était à 19 %. Sans cette greffe, je n’avais plus de chance de survie. C’était ça ou rien, c’était la suite du chemin et je n’ai pas eu peur », raconte-t-il.

Michel Fournier

Michel Fournier, ex-Rimouskois, originaire de Gaspé, et demeurant maintenant à Mont-Joli profite pleinement de la vie aujourd’hui. À la suite d’une cirrhose, il y a sept ans, ce greffé du foie n’a pas eu à attendre trop longtemps avant de profiter d’une deuxième chance, étant inscrit à la liste d’urgences plutôt qu’à la liste courante. Âgé de 53 ans à cette époque, M. Fournier a alors mis fin à sa consommation d’alcool. « En 2016, j’ai reçu un diagnostic de cancer. Après plusieurs tests, on m’a informé que mon foie était fini et que si je n’avais pas un foie à court terme, ça s’arrêtait là. Le 8 avril, on me plaçait sur la liste d’attente et le 3 juin, j’étais greffé au CHUM. L’opération s’est bien déroulée et aujourd’hui, je n’ai aucun symptôme », se réjouit-il.

Le 14 octobre, dans le cadre de la journée mondiale du don d’organes et de la greffe, il sera possible de participer au Défi Chaîne de Vie, présenté au Parc du Mont-Comi. L’activité permettra de gravir le Mont-Comi en compagnie de représentants de la chaîne du don d’organes. « Il sera possible de s’inscrire la journée même au coût de 30 $ en argent ou par chèque. Les inscriptions sur le web seront possibles jusqu'au samedi 13 octobre. L’accueil débutera à 9 h, au chalet du Mont-Comi, du côté bar. Il y aura présentation des invités spéciaux et le départ sera donné vers les 10 h », rappelle Isabelle Rancourt, coordonnatrice du « Défi Chaîne de vie ».

Mentionnons enfin qu’il est important de discuter de votre choix avec votre famille et lui faire part de votre décision. Assurez-vous aussi du respect de votre volonté.

Michel Fournier de Mont-Joli et Isabelle Rancourt, coordonnatrice du « Défi Chaîne de vie ».

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Michel Fournier de Mont-Joli et Isabelle Rancourt, coordonnatrice du « Défi Chaîne de vie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média