Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

11 Octobre 2018

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Une distillerie verra bientôt le jour à Mont-Joli

Une distillerie verra bientôt le jour à Mont-Joli

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Yan Lévesque et David Soucy ouvriront en juin la Distillerie Mitis, qui produira rhum, gin et acérum.

L’industrie de la microdistillation réalise une percée dans La Mitis alors que deux hommes d’affaires se préparent à offrir une gamme de spiritueux, dans un nouveau bâtiment qui sera érigé dans le secteur du carrefour giratoire de Mont-Joli.

Fiers Mitissiens et régionalistes convaincus, David Soucy et Yan Lévesque lancent la Distillerie Mitis. L’un, ingénieur forestier et l’autre, ingénieur en électromécanique, les deux partenaires partagent une passion pour les spiritueux fins. Après deux ans d’efforts, ils se lancent dans cette industrie qui connaît une croissance importante.

« On veut se différencier des autres distilleries au Québec. On veut être un complément dans l’offre de produits. Présentement, il y a une vague. Les gens commencent à connaître les microdistilleries et la finesse des produits qui en découlent. On est capable de faire des produits de qualité au Québec, on le démontre », souligne Yan Lévesque.

Du rhum et encore plus

Le rhum constitue le produit phare de la nouvelle entreprise. À cela s’ajoutent le gin et l’acérum, une eau-de-vie d’érable obtenue par la distillation de l’alcool issu de la fermentation de la sève d’érable concentrée. « Nous avons une bonne collaboration avec Gino Ouellet de Ma Cabane en Gaspésie et cela nous permet d’avoir une matière première qui est proche et qui évite des niveaux de transport élevés. C’est un produit de niche. La France a le cognac, l’Écosse a le scotch, les Américains ont le bourbon et ici on a l’acérum », lance David Soucy.

Distillerie Mitis

©Johannie Dubé, architecte

La collaboration avec Ma Cabane en Gaspésie va plus loin. L’eau déminéralisée La Sous-bois (extraite du processus d'osmose, lors de la récolte de l'eau d'érable) qu’elle produit sera intégrée au processus de confection des spiritueux. À ce jour, des tests ont été réalisés et le résultat semble concluant. « Avec la construction de notre bâtiment, on aura la chance d’utiliser nos propres levures, nos propres ingrédients et bâtir notre propre recette finale pour apporter toute cette saveur à notre clientèle », ajoute M. Soucy.

Dès juin

La Distillerie Mitis aura une capacité de production de 50 000 à 60 000 bouteilles. Les deux artisans aimeraient atteindre une moyenne de vente de 20 000 à 30 000 bouteilles annuellement. Les travaux de construction débuteront au cours des prochains jours sur le terrain voisin du restaurant Momento. La nouvelle distillerie ouvrira les portes à sa clientèle en juin.

L’investissement global s’élève à 800 000 $ et permettra la création de cinq emplois. Le gouvernement du Canada fournit une aide remboursable de 138 500 $. L’homme d’affaires Gino Ouellet, le Centre local de développement de La Mitis, la Société d’aide au développement des collectivités, la Banque de développement du Canada et la Ville de Mont-Joli appuient également le projet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média