Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

07 Octobre 2018

Réal-Jean Couture - rjcouture2018@gmail.com

Chapeau Zavgorodniy dans un gain de 7-2 de l’Océanic

Chapeau Zavgorodniy dans un gain de 7-2 de l’Océanic

©Océanic - FolioPhoto

L'attaquant Dmitry Zavgorodniy connaît un début de saison explosif avec 13 points en 7 matchs. Comme ont pu le voir les amateurs contre les Islanders de Charlottetown, il ne ménage rien pour aider son équipe, dans les deux sens de la patinoire.

Menant 6-1 après 40 minutes de jeu, l’Océanic de Rimouski n’a pas mis de temps en 3e pour indiquer au Phoenix qu’il entendait repartir avec 2 points de classement dans les poches.

Dmitry Zavgorodniy a su compléter un jeu d’Anthony Gagnon et Anthony D’Amour avec son 3e du match, son 7e de la saison à 2:04 et cette avance n’aura cédé qu’une fois, en désavantage numérique, Bobby Dow qui complétait un tic-tac-toe parfait.

Rimouski n’a pas abusé de sa situation, au point de permettre à des inhabituels de jouer en avantage numérique dans cette 3e période qui se terminera 7-2 en faveur des locaux, et 8-6 pour les locaux en tirs au but pour un total de 28-26 en faveur du Phoenix. Les choses étant ce qu’elles sont, l’Océanic a pu se partager la tâche chez les joueurs en devoir au point qu’ils auront eu l’occasion de gérer le temps de glace, histoire de protéger les énergies pour le match de lundi.

COLTEN ELLIS FIDÈLE À LUI-MÊME

L’Océanic a bien pris soin de ne pas prendre ce match à la légère. « Le Phoenix est une équipe qui a beaucoup d’offensive et il a fallu contrer cette équipe en première période. Ils nous ont pressés beaucoup, il y a eu plusieurs punitions dans cette période de part et d’autre et j’ai bien aimé comment on a levé notre jeu et relevé la cadence en deuxième et la troisième période a été tel que tél. »

Pour un 2e match de suite, le brio de Colten Ellis a permis à l’équipe être dans le match à compter de la 2e période. « Il nous donne toujours plus qu’une chance de gagner, Colten. Et ce soir, c’est encore probant. » Quant à la performance de Dmitry Zavgorodniy avec un chapeau pour 7 buts en 7 matchs, il constitue jusqu’à un certain point, une surprise. Personne ne le voyait aussi productif.

À cela, Serge Beausoleil ne voit que du bon de la part de son # 17. « On sait qu’il s’est entraîné très très fort cet été à Calgary. C’est un gars qui prend cela tellement à cœur. Je suis très content de son début de saison. 13 points en 7 matchs, c’est vraiment un très beau début » de dire le coach au sujet de son attaquant qui a toujours le sourire. Il démontre qu’il se sent bien à Rimouski.

« C’est un gars enjoué, un coéquipier que tout le monde aime aussi. On l’utilise en avantage et en désavantage numérique et ce que j’aime de lui est qu’il descend très bas pour venir aider ses coéquipiers. Il va prendre sa vitesse, coupe les jeux, n’est pas en train de tricher pour aller chercher son offensive. Il joue sur 200 pieds et nous apprécions ça beaucoup. »

Encore une fois, on réalise que la défensive aime participer au pointage. Ce soir, au moins un défenseur a participé à cinq des 7 buts.  Ce qui confirme encore une fois que les défenseurs sont partie prenante de l’attaque. « Nous voulons jouer à cinq joueurs sur la patinoire et nos défenseurs ont été bien utilisés en 2e portion du match, surtout en 2e. Les gars étaient disponibles » de faire remarquer Beausoleil.

« Quand on réussit à diriger des bonnes rondelles vers le filet, si ce n’est pas sur le tir, ce sera sur le retour que le jeu peut être payant, peu importe qui va participer que les choses peuvent survenir. Cela fait partie de notre identité. »

Un bon match donc pour les chevaliers de la ligne bleue, privés de leur capitaine, Charle-Édouard D’Astous dont la participation au match de lundi demeure douteuse, considérant qu’il doit soigner une blessure qui, quoique non sérieuse, mérite qu’une attention lui soit accordée.

Le voyage de 3 en 4 se termine demain et à ce jour, Rimouski a 4 points de classement et le fait d’avoir pu jouer avec tous ses joueurs aujourd’hui a permis à Serge Beausoleil de gérer le temps de glace et l’énergie des siens en prévision du match de demain (lundi).

« Nous avons amorcé ce voyage très positivement et il se continue dans le même sens au moment où on se parle, et il ne faudrait pas arriver à Shawinigan et de croire que ça va être de la tarte, que ça va être un pique-nique, pas une partie facile. Parce qu’on va repartir de là la mine basse. C’est à nous de finir ce voyage-là très positivement. C’est entre nos mains et il faut bien se préparer pour demain. Ce soir d’ailleurs, on va se reposer en prévision de ce match. »

PRÉCISION OBLIGE…

L’Océanic a usé de précision pour prendre les devants. Optimiste, l’équipe de Serge Beausoleil a été limitée à 5 tirs au but dans cette première période alors que, gagnant la mise en jeu, les visiteurs marquent à 12:22. Un 5e cette saison pour Dmitry Zavgorodniy, aidé d’Anthony Gagnon et Olivier Garneau, jeu totalement en zone adverse. Un tir parfait d’une quarantaine de pieds.

Alexis Lafrenière, sans angle, étant prêt de la ligne des buts, laisse partir un lancer qui surprendra le gardien, un 2e cette saison, aidé de Jacob Bernard et Anthony D’Amour à 16:42. On croyait bien que l’Océanic entrerait au vestiaire avec deux buts d’avance, surtout que Colten Ellis y est allé de superbes arrêts, notamment de coup sur coup de Patrick Guay, mais finalement, sur le 1er de la saison d’Yvan-Félix Lapointe, au 13e lancer des locaux, le tableau principal change pour faire 2-1.  Rimouski est donc en avance 2-1 et les tirs sont de 13-5 pour Sherbrooke.

DIFFICILE DEUXIÈME AU BUREAU

Le Phoenix de Sherbrooke a connu une 2e période pour le moins longue et difficile, cédant 15-7 dans les lancers, et 4 buts au point qu’après le 4e des visiteurs, le gardien Cregan cède sa place à Thommy Monette à 11:52. Difficile après-midi au bureau pour les locaux qui avaient gagné 3-2 samedi contre Shawinigan.

Un long retour de la rondelle qui a frappé la bande derrière le filet adverse permet à Jordan Spadafore d’enfiler son premier de la saison sur un tir précis et une rondelle qui passe devant la foule, face au but. Près de trois minutes plus tard, le jeune Frédérik Janvier y va d’une passe parfaite à Cédric Paré qui marque son 2e en autant de matchs.

Une tentative de dégagement d’un défenseur, devant son but, voit la rondelle s’arrêter au bâton de Jordan Lepage qui ne manque pas sa chance. Un puissant tir et c’est 5-1, but sans aide. Enfin, histoire de bien finir la période, Dmitry Zavgorodniy y va de son 6e de la saison, aidé de Christopher Innis qui, en zone centrale provoque le revirement et, possédant la rondelle, la cède au # 17 qui n’allait pas gaspiller si beau cadeau. Rimouski est donc en avance 6-1 au tableau principal et avec une avance de 15-7 dans les tirs en cette période, le chiffre est donc de 20 lancers de chaque côté.

PROLONGATION … Charle-Edouard D’Astous ne joue pas, suite à une blessure qui le rend inactif depuis le milieu de la 2e période vendredi à Drummondville… Sont aussi retranchés Nathan Ouellet, Jacob Kelly, Radim Salva et Éliott St-Pierre… L’ancien Océanic, Alex-Olivier Voyer, porte le chandail # 19 à Sherbrooke… Devant le filet de l’Océanic : le vétéran Colten Ellis est devant le filet de l’Océanic pour un 6e match avec un dossier de 4-1-0-0, un blanchissage et des moyennes de 2,00 et ,931… Brendan Cregan est devant le filet de Sherbrooke pour une 8e fois avec un dossier de 2-2-1-0 et des moyennes de 3,11 et ,906… Les arbitres du match sont Pascal St-Jacques (3) et Marc-André Bernier (47)… Pas le son du club visiteur au webmestre. Plus ça change… La saison dernière, Rimouski a montré un dossier de 3-1-0-0 contre Sherbrooke, perdant le dernier match des 4 contre le Phoenix… À vie, avant le match de ce jour entre les deux équipes, Rimouski a un dossier de 14-7-3 en 24 matchs dont 7-4-1 sur la route à Sherbrooke… Rimouski dormira à Sherbrooke la nuit prochaine, y ayant établi son campement, avant de prendre la route de Shawinigan pour un 3e match en moins de 4 jours lundi à 15 h… Le match de lundi entre l’Océanic et les Catractes est le seul au calendrier de la LHJMQ en cette journée de l’Action de grâces…

STATISTIQUES DU MATCH

But Océanic                       2 – 4 – 1 = 7

But Phoenix                      1 – 0 – 1 = 2

Lancers Océanic               5 – 15 – 6 = 26

Lancers Phoenix              13 – 7 – 8 = 28

Lancers dangereux         22 – 16 Sherbrooke

Mises en jeu                     42 – 28 Rimouski

Mises en échec                               30 – 27 Rimouski

Jeu de puissance             1 / 2 RIM et 1 / 6 SHE

Assistance                          2 139 personnes

Étoiles :                Dmitry Zavgorodniy RIM, Colten Ellis RIM et Cédric Paré RIM

Multi points Rimouski : Dmitry Zavgorodniy (3-1), Cédric Paré (1-1), Anthony Gagnon (0-2), Anthony D’Amours (0-2)

Prochain match Rimouski : lundi 15 h à Shawinigan

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média