Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 octobre 2018

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Des intervenants prêts à se mobiliser en situation de crise

Escouade 24.7

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Le directeur général du Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise du Bas-Saint-Laurent, Louis-Marie Bédard, la coordonnatrice de l’Escouade 24.7, Christine Jacques, la directrice des programmes en santé mentale et dépendances du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Claudie Deschênes, le coordonnateur des services en santé mentale et dépendances au CISSS, Frédéric Audibert et la directrice de La Bouffée d’air du KRTB, Hélène Chabot.

AIDE. Le Centre de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent lance, avec le Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise du Bas-Saint-Laurent et Bouffée d’air du KRTB, l’Escouade 24.7, un service permettant à des intervenants d’aller à la rencontre de personnes se trouvant en situation de crise.

La ressource d’aide, qui était en place dans différents secteurs de la région, l’entièreté du territoire bas-laurentien depuis le 1er octobre. Une équipe de 14 intervenants qualifiés, postés aux quatre coins de la région, sont prêts à être mobilisés. À l’image des pompiers volontaires, ces professionnels sont disponibles en tout temps pour répondre à des besoins urgents.

Ce partenariat avec les deux organismes se veut une première pour le CISSS. « Cela s’inscrit dans le but de desservir toute la population et d’offrir un service uniforme, de La Matanie jusqu’au Kamouraska », soutient la directrice des programmes en santé mentale et dépendances du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Claudie Deschênes.

Face à face

Tout un processus se met en branle lorsque les intervenant de l’Info-social (811) ou de la ligne 1 866-APPELLE reçoivent l’appel d’une personne en détresse. Ceux-ci, s’ils le jugent nécessaire, établissent un contact avec l’équipe mobile. L’Escouade 24.7 peut aussi être sollicitée par les services de l’accueil, d’analyse et de référence du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

« La mission de l’Escouade 24.7 est d’offrir une intervention de face à face lorsque ce n’est pas possible par téléphone, que ce soit parce que cela ne suffit pas à désamorcer une crise, à évaluer la dangerosité ou à s’assurer de la sécurité d’une personne », précise le directeur général Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise, Louis-Marie Bédard.

Au cours de ses neuf premiers jours d’opération, l’Escouade 24.7 a été déployée à six reprises. Le CISSS du Bas-Saint-Laurent contribue à hauteur de 250 000 $ par année dans ce partenariat avec les deux organismes. Cette première entente est d’une durée de deux ans. Annuellement, les deux centres d’intervention cumulent quelque 7 500 interventions téléphoniques.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média